SECURITE AERIENNE : Le DG de l’Asecna en visite au Gabon.

31 janvier 20180
Partager

Le Directeur général de l’Asecna, entendez l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et Madagascar était en visite au Gabon ce mardi 30 janvier à Libreville. Le Nigérien Mohammed Moussa a rencontré, Estelle Ondo, Ministre gabonais en charge des Transports pour une séance de travail. Le Patron de l’Asecna confirme avoir signé le premier contrat dernièrement. Contrat qui désormais fera, qu’un avion puisse être vu par les tours de contrôle de l’Agence sur les 16.000.000 KM² .


C’est un Directeur général, tout de blanc vêtu, serein et confiant. Mohammed Moussa veut davantage donner de belles et de nouvelles couleurs à l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et Madagascar(Asecna). Accompagné de son PCA, François Demazières, de Jean-Paul Makosso, représentant de l’agence au Gabon et du Chef Unité, chargé des Relations extérieures, Jean-Pierre Mintsa, le patron de l’Asecna a sollicité et obtenu son audience auprès du ministre gabonais en charge des Transports, Estelle Ondo. Une séance de travail au cours laquelle les deux autorités ont partagé la vision pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique.

Pour Mohammed Moussa, il était question tout d’abord de faire le point de la situation actuelle de l’agence, sur les dossiers bilatéraux entre l’Asecna et l’Etat gabonais et surtout des missions de cette agence, telles que conduites aujourd’hui. Quatre jours durant, sa délégation et lui vont examiner l’ensemble des situations du fonctionnement de la sécurité de la navigation aérienne au Gabon. Cet examen permettra de redonner une nouvelle bouffée d’oxygène pour la raison, dit-il, que le Gabon est un des pays fondateurs et qui a joué un rôle extrêmement important dans l’histoire de l’Asecna.

Il faut à tout prix remettre l’Asecna dans son ensemble sur ses rails, clame son Directeur général. Ce qui semble être un défi pour lui. C’est d’ailleurs ce qui a facilité sa reconduction l’an dernier à la tête de cette Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et Madagascar(Asecna). Selon Mohammed Moussa, les difficultés en matière financière, surtout en matière de ressources humaines, des difficultés de formation du personnel nécessaire au fonctionnement de toutes les plates formes étaient entre autres défis à relever. Il se félicite de constater que l’Asecna est en train de revenir à la normale. Les situations les plus complexes, affirme-t-il, sont derrière eux. « Nous avons assaini la situation financière de l’agence. Nous avons lancé des grands projets avec le comité des ministres qui s’est tenu à Tananarivo où le point d’orientation stratégique de l’Agence a été adopté. Ce plan va de 2018 à 2032. C’est un plan qui est arrimé au plan mondial de navigation aérienne. C’est un plan dans lequel l’Asecna, grâce à l’appui des Etats, s’est résolument inscrite dans la mise en œuvre des nouvelles technologies spéciales pour assurer la sécurité de la navigation aérienne » confirme-t-il.

Mohammed Moussa a rassuré à Estelle Ondo que tout ce qui est statutairement possible sera fait pour que le Gabon soit dignement présent dans cette organisation et correctement représenté conformément aux orientations stratégiques qui ont été données. Aussi, avec assurance, va-t-il affirmer, que l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et Madagascar(Asecna) se porte mieux, mais il reste du chemin à parcourir.

Martial TSONGA MBICKA

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?