GABON/FOOT : 56ème congrès ordinaire de la Fégafoot

30 octobre 20170
Partager

Rapport moral et financier quasi validé. C’est par une minute de silence, observée en l’endroit de l’ancien international gabonais de football, Guy MBINA, reconverti en homme d’affaires, décédé le jeudi 26 octobre 2017, suite d’un malais à Port Gentil que le président de la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT) , Pierre Alain MOUNGUENGUI, a déclaré ouvert les travaux du 56ème congrès ordinaire de la Fégafoot à Libreville, ce 27 octobre, afin de soumettre aux parties prenantes le rapport moral et financier de l’institution dont il a la charge.


Un congrès dans lequel, le rapport moral a été complètement validé par les congressistes, contrairement au financier qui a connu quelques abstinences. Le lancement des travaux du 56ème congrès ordinaire de la Fédération gabonaise de football (Fégafoot), a été marqué par une minute de silence ce vendredi 27 octobre 2017 à Libreville. Une façon pour les acteurs, dirigeants du football gabonais de rendre un vibrant hommage à l’illustre disparu. Pierre Alain MOUNGUENGUI, "dans son propos introductif, a clairement souligné le dépit orchestré dans le football gabonais, lors des deux Coupes d’Afriques des Nations (CAN) 2017, séniors en janvier 2017 dernier et les U17 en mai 2017, mais aussi le parcours raté du FC Mounana en coupe de confédération africaine de football, qui a indigné plusieurs observateurs. Un tel échec nécessite obligatoirement une remise en question, en interne comme en externe, sachant que le football gabonais à un avenir promoteur.

Ainsi, il revient aux métronomes de mettre fin à la léthargie existant. "Il reste convaincu que des actes idoines soient de facto soutenus par un large consensus. Car il existe au regard des ambitions, des stratégies, actes et leurs priorités qui doivent être évalués afin de permettre aux sélections nationales et meilleurs clubs de recueillir des résultats escomptés" La présence de tous a été honorée par des remerciements aux différents acteurs en rapport avec leur implication au programme de restructuration, de professionnalisation et de relance du football national. Ces contres performances sont le fruit d’une mauvaise explication. Sept sur trente-quatre (7/34), rejettent le bilan financier.

La rencontre qui au départ laissait pressentir la dégradation du climat entre les dirigeants de la Fégafoot, les présidents et Secrétaires généraux des ligues, présidents des clubs, voire les arbitres, associations de footballeurs et autres accrédités, a fait mentir les analyses et suspicions des uns et des autres ainsi qu’une portion des journalistes, car le rapport moral aura été reluisant. En outre, le financier a connu quelques représailles de certains réfractaires, car 7 des 34 ne l’on pas voté. Cela se traduit par la grande satisfaction de la loi de la majorité. Des budgets prévisionnels ont été soumis 450 millions FIFA et 443 millions Gabon. En attendant le congrès électif de mars 2018, un accent particulier sera mis sur les compétitions à venir surtout chez les jeunes et le football féminin.

Fabrice GUITRIE et Justin BITEGHE

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?