Le F.P.F à la prison centrale de Libreville

14 septembre 20160
Partager

Un important don de produits de première nécessité a été offert aux incarcérés de la prison centrale de Libreville par le Fondateur et Président du mouvement du Front Patriotique des Ferrailleurs (F.P.F).

Ce samedi dernier, située dans le premier arrondissement de Libreville, précisément dans le quartier populaire ‘’ Derrière la prison’’, la prison centrale a été le lieu où les membres du F.P.F par l’entremise de son principal responsable, M. Justes Louangou, ont mené une action sociale en faveur des détenus de cette enceinte. Il a s’agit de mettre à la disposition de ces derniers, des centaines de sacs de riz, des cartons de boites de conserve, de l’huile, du sel et bien d’autres aliments. Ceci dans l’optique de poursuivre sa politique d’aide aux personnes défavorisées d’une part, et d’apporter leur assistance aux autorités carcérales pour le bien-être de leurs prisonniers d’autre part.

Pour Brice Ndziengui, Sécrétaire Général Adjoint du F.P.F, cette action sociale se passe dans un contexte bien particulier. « Alors que la communauté musulmane s’apprête à célébrer la fête de la tabaski (sacrifice), une cérémonie d’ordre internationale qui invite et unifie toutes les obédiences religieuses à partager un repas ; une joie, ce don d’accompagnement a pour ambition de faire profiter cet évènement à ces personnes enfermées où l’on retrouve justement toutes les sensibilités confessionnelles ». Aussi, ayant été agréablement surpris par la hauteur et la volonté des autorités pénitentiaires à maintenir et valoriser un seuil de dignité envers ces incarcérés et compte tenu de la situation post-électorale, le S.G.A a tenu à rassurer les encellulés que « la sécurité, la stabilité ont repris le dessus dehors. Que ceux qui ont des familles hors de ces murs s’apaisent, car le Gabon est un pays de paix… ».

Par ailleurs, le Directeur de la prison centrale, Colonel Paul Mitombo, s’exprimant en son nom et en celui du Commandant en Chef de la sécurité pénitentiaire, Colonel Osseyi, il a adressé ses félicitations et remerciements au Président Fondateur du F.P.F, M. Justes Louangou. Par la suite, il a déclaré que ce geste rejoint la tâche qui est la leur, c’est-à-dire, « veiller à ce que la vie des personnes en conflit avec la loi soit la meilleure possible, car ces personnes ont leur dignité humaine et jouissent en conséquence de tous les droits qu’on reconnait à tout être humain ». Enfin, le Directeur à souhaiter que ce genre d’actions se pérennise et que la prison centrale de Libreville reste ouverte à toute autre mouvement ou association qui emboiterait le pas.

Alfred Angoué

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?