GABON/ONUSIDA : Les exposés sur la Situation...

22 décembre 20170
Partager

Le Bureau Pays pour l’Onusida et la direction générale de la prévention du Sida ont organisé et animé plusieurs exposés sur la situation épidémiologique du VIH au Gabon. C’était ce 20 décembre à Libreville, en marge de la journée mondiale du Sida, et ce, en présence des hommes des médias et des bénévoles gabonais


Plusieurs hommes et femmes des médias gabonais étaient présents à cet atelier lié à la sensibilisation et à l’information sur le Sida. Dans son exposé sur la « Situation Epidémiologique du VIH au Gabon 2012 – 2016 », Amissa Briana BONGO ONDIMBA ép. AMBOUROUE ROGOMBE, Directeur Général de la Prévention du SIDA(DGPS), Ministère de la Santé, estime qu’en 2016, 75,6% des femmes enceintes vivant avec le VIH ont eu accès aux médicaments antirétroviraux pour prévenir la transmission du VIH à leurs bébés, alors que cette couverture n’était que d’environ 36% en 2012.Le taux de transmission du VIH de la mère à l’enfant a été réduit de 11,03% en 2012 à 4,44% en 2016.

Toujours selon la (DGPS), ces résultats encourageants seraient liés à la mise en œuvre du plan national de l’élimination de la transmission du VIH de la mère à l’enfant à travers la décentralisation de la dispensation des ARV dans les centres de santé maternelle et infantile, ainsi que la mise en œuvre des recommandations de l’OMS sur les conditions de mise sous thérapie antirétrovirale chez la femme enceinte VIH+.
L’atteinte des objectifs 90-90-90 pour le Gabon

 Premier 90 : Pour le Gabon, en 2016, on estime que (79%) du nombre attendu de personnes infectées par le VIH connaissent leur statut sérologique. Environ 21% du nombre attendu de personnes infectées par le VIH ignorent encore leur statut n’ayant pas encore fait leur test de dépistage.

 Deuxième 90 : Parmi les personnes connaissant leur statut sérologique, 75% ont accès au traitement ARV, soit environ 3 PVVIH sur 4.

 Troisième 90 : A peine 2% parmi elles ont pu réaliser l’examen de la charge virale (406 sur 30372) mais parmi les personnes ayant pu réaliser l’examen, environ 61% ont une charge virale indétectable (247 sur 406).


Parlant du « Rôle des journalistes sur la communication et la mise en œuvre du Plan de rattrapage », le journaliste Jerry Mbougou-Bivigou de Gabon TV a au cours de son exposé,expliqué que les journalistes peuvent jouer un rôle déterminant sur :
• La communication et la mise en œuvre du Plan de rattrapage qui permettra d’accélérer l’atteinte des objectifs 90-90-90 d’ici 2020 et à terme l’atteinte des Objectifs de Développement Durables (ODD).
• Le plaidoyer pour l’accélération pour l’atteintes des objectifs en particulier :
1er 90 : Mobilisation et Accélération pour le dépistage
3eme 90 : Mobilisation et sensibilisation pour rappeler les PVVIH sous ARV d’augment l’observance de leur traitement »

Pour le Dr Françoise NDAYISHIMIYE, Directeur Pays pour l’ONUSIDA, cet atelier qui organisé par la DGPS et qui a convié les hommes et femmes des médias,permet de répondre à des questions que plus d’un Gabonais aurait le droit de se poser sur les données récentes relatives au VIH. "Il vise donc à donner au peuple gabonais, via les médias, des informations épidémiologiques récentes et également des réponses au VIH au Gabon". Aussi, estime-t-elle qu’un bon plan devrait avoir 4 composantes essentielles :

Politique, y compris aménagement des politiques de santé
Programmatique (PSN, Plan opérationnel, Plan de S&E)
Mobilisation des ressources (et partenariat multisectoriel) !!!!
Communication.
« Faites-vous dépister. Connaître votre statut, c’est votre droit et votre devoir !  »
« Le sida n’est plus une fatalité ! Faites-vous dépister pour être traité à temps, c’est gratuit  ». Tels sont les messages de la DGPS et l’ONUSIDA

MATSOMBI

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?