Port-Gentil/Le LTJFO s’ouvre aux entreprises

9 octobre 20150
Partager

La convention entre le lycée technique Jean Fidèle Otando et plusieurs entreprises s’est matérialisée par un protocole de signatures à Port-Gentil, sous les auspices du ministre de l’éducation nationale et de l’enseignement technique, Florentin Moussavou, rapporte notre correspondant.
(Gabonews).

Ladite convention signée par 8 entreprises du secteur industriel à Port-Gentil avec le lycée technique Jean Fidèle Otando est consécutive au lancement des formations en maintenance des équipements industriels suivant le système d’apprentissage de type dual.

Le Gabon et la Suisse signaient en 2010 un partenariat dans le domaine de la formation. Dans le cadre de l’expansion progressive des formations par apprentissage dual, le LTJFO ouvre ses portes aux futurs bacheliers professionnels après Libreville.

Le lancement de la formation duale à Port-Gentil a été précédé par certaines étapes : études d’opportunités auprès des entreprises, séminaires de formation pour les encadreurs etc… Ce modèle de formation a débuté au Gabon en 2013. « Son développement se poursuit par l’extension à l’intérieur du pays » a indiqué le chef de projet, Félicien Moukagni. Ce système prépare les apprentis en 3 ans vers un bac professionnel afin de répondre à la problématique de l’adéquation formation/emploi. « Pour nous c’est un plaisir de donner aux jeunes une opportunité de connaitre le monde du travail et, surtout d’accompagner l’État gabonais » a précisé le P-DG du groupe CPBG/CSLP, Guillaume Fenart.

Ces conventions de formations lient les entreprises qui reçoivent les apprentis et le lycée technique de la capitale économique. A travers celles-ci, les deux parties s’engagent à assurer la formation de l’apprenant en partenariat. De 2013 à 2015, le Gabon compte 47 apprentis en menuiserie industrielle, 30 en scierie déroulage et 10 dans la construction bois et habitat. « L’objectif à terme étant d’étendre les formations par apprentissage de type dual à plusieurs autres spécialités pour arriver à offrir de nombreuses formations dans diverses spécialités à travers le pays » a souligné le ministre de l’éducation nationale et de l’enseignement technique, Florentin Moussavou.

La formation duale va déboucher vers un bac pro à l’issue de 3 années en alternance entre l’école (2jours) et l’entreprise (4jours par semaines) puis durant 15 jours de cours interentreprises par trimestre. Ce qui signifie que les apprentis de toutes les entreprises seront regroupés en un même lieu afin d’harmoniser les acquis professionnels.

Danny Kouélé Tolé

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?