Crise éducation : L’école en dents de scie

8 avril 20150
Partager

Les parents n’ont pas fini de voir leurs enfants revenir à la maison le matin après s’être levés tôt pour aller en classe. La mise des salaires sur bon de caisse semble ne pas avoir ramener un grand nombre d’enseignants dans les salles. A ce jour, les cours n’ont pas totalement repris.

Le système d’enseignement gabonais semble ne pas être sorti de sa crise. Ce mercredi, de nombreux élèves ont été aperçus retournant à la maison. Dans les écoles, un climat de confusion sème le doute dans la tête des enfants. Trois types de fonctionnement sont observables depuis plusieurs jours. Certaines classes semblent fonctionner normalement, d’autres font cours jusqu’à 9 ou 10h du matin et libèrent les élèves ; enfin on note aussi les classes sans aucune activité. Ces dernières sont vides ou bien des élèves s’y trouvent, espérant l’arrivée de l’enseignant.

A l’école publique d’Akébé2, plusieurs enseignants rencontrés sur place étaient assis hors de leur salle de classe. Les élèves étaient seuls face aux tableaux. Des élèves nous ont confiés que les enseignants leur donnent quelques exercices puis ils les abandonnent.

Cette grève qui dure depuis plusieurs semaines aura sans doute un impact sur le niveau scolaire de cette année. Le second trimestre s’est déroulé sans enseignement et la fin de l’année était prévue pour le mois de juin pour les classes sans examen. En cas de reprise réelle des cours, le calendrier sera sans doute modifié.

Georges-Maixent NTOUTOUME

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?