Chantiers portuaires d’Olam : une compétitivité économique en perspective

13 janvier 20170
Partager

Le site de l’ancien port à bois d’Owendo subit, depuis près d’un an déjà, des travaux d’extension visant à créer un nouveau port général cargo alors qu’à côté, le port minéralier, inauguré le 10 aout, a débuté ses premiers chargements de minerai.

Une délégation de presse procède depuis le 11 janvier à la visite des chantiers réalisés par la compagnie Olam Gabon. C’est dans ce cadre que s’est inscrite la visite du port grand Cargo d’owendo. Sur ce site, les ouvriers sont chaque jour à pied d’œuvre. Les travaux sont dirigés par GSEZ ports qui est la société de gestion et de développement de nouvelles infrastructures portuaires situées dans la zone d’ Owendo. Il est l’une des filiales de GSEZ résultat du partenariat public-privé entre la Société Olam International, la République gabonaise et Africa Finance Corporation.
Selon Bertrand Rose, directeur développement portuaire et logistique « Olam développe des plantations et cet outil d’import-export va permettre le flux des marchandises pour améliorer la productivité de produits (…) et permettre aux autres entreprises un flux plus économique et plus rapide, un outil qui va desservir toute l’économie gabonaise ».

18hectares dédiés au trafic de containers et marchandises générales a été spécifiquement conçu pour améliorer les capacités logistiques offertes par le Gabon et en même temps réduire le temps du passage avec un impact direct sur le panier de la ménagère. « Ce port va permettre de régler le problème de la congestion portuaire (...) il y a plusieurs bateau qui attendent au large et le temps d’attente a un coût qui se répercute sur le prix de la marchandise » a précisé Bertrand Rose.

Avec une capacité prévue de 3 millions de tonnes par an, ce port devrait permettre d’étendre la capacité portuaire, d’accélérer le trafic, et d’accroitre la compétitivité du Gabon pour les activités d’import-export avec la contribution de nouvelle technique, de réservoir de stockage d’huile de palm produite par Olam Palm Gabon et d’autres zones de stockage pour le client privilégié de la Zone Economique Spéciale de Nkok.
Les objectifs de ce grand projet sont de réduire les coûts logistiques en augmentant la productivité et rendant ainsi le pays plus attractif pour les industries d’importation et d’exportation et donc l’investissement étranger direct.

Le port Minéralier
Conçu comme la solution portuaire pour tous les industriels souhaitant exporter leur production, le Port Minéral de la GSEZ a constitué la deuxième attraction de cette visite de presse.

Le Gabon possède en effet des ressources minières et le seul terminal de la Comilog ne pouvait tout seul répondre à cette exigence exportations minières, il a fallu ainsi construire un Port Multi-Utilisateurs pour régler les problèmes logistiques d’antan. Le superviseur Gerry Phillipe affirme que « ça permet d’avoir un outil à moindre coût qui fonctionne 24h/24 et qui permet d’avoir plusieurs exploitants à la fois » ce qui d’ailleurs était la difficulté du Port de Comilog qui n’exportait que ses propres produits.
La première phase du projet a une capacité globale de 3 millions de tonnes, elle est mécanisée et consiste en des transbordements par barges et quand cette capacité sera atteinte, le Port enclenchera la 2ème phase avec une capacité maximale de 10 millions de tonnes par an.

P.C

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?