FOOTBALL/GABON : Ligues provinciales de l’Estuaire et du Woleu-Ntem en conférence de presse.

17 janvier 20180
Partager

Christian Gabin Nzogho-Mintsa, président du Collectif des présidents des ligues de football, accompagné d’autres acteurs du football gabonais, a animé une conférence de presse ce mercredi 17 janvier à Libreville. Conférence au cours de laquelle, il a déploré le comportement de l’organe en charge de la gestion technique du sport roi au Gabon. Aussi, a- t-il donné sa part de vérité face à l’interview du président de la Fédération gabonaise de football, qu’il qualifie et juge d’inopportune. Il a également tenu à mettre au clair la situation des ligues provinciales de football de l’Estuaire et du Woleu-Ntem.


Dans son propos introductif devant les hommes et femmes des médias, Christian-Gabin Nzogho-Mintsa a estimé que la dernière sortie du président fédéral par le biais d’une interview, parue dans le quotidien l’Union du vendredi 29 décembre 2017, était inopportune. Il en a profité de cette tribune pour donner sa part de vérité, dans ce qu’il qualifie, de ténébreuse et humiliante affaire relative aux contentieux électoraux dans les igues provinciales de football de l’Estuaire et du Woleu-Ntem.

Poursuivant ses propos, il a rappelé le rôle des institutions et organismes en charge au niveau national, local et international, relatif au processus électoral tel édicté par la Fifa. Il était aussi question pour lui de préciser que le code électoral standard a été mis en place par la Fifa dans le but d’apporter plus d’équité, de démocratie et de transparence lors des élections dans les associations affiliées. Il est donc nécessaire que chaque association, explique-t-il, maîtrise parfaitement cette procédure afin d’assurer des élections transparentes et démocratiques.

A la recherche des solutions, Christian-Gabin Nzogho-Mintsa a tout de même fait des propositions concernant les deux bureaux directeurs qui sont à la tête de la Ligue de football de l’Estuaire. Ce bicéphalisme n’est pas de nature à amener la sérénité, clame-t-il. C’est pourquoi Christian-Gabin Nzogho-Mintsa et les autres acteurs du ballon rond pensent que la mise en place des comités de normalisation sur le modèle de la Fifa, il y a quelques années (chaque candidat étant représenté par deux membres, en plus du représentant de la tutelle, président) avec plusieurs missions.

En fin de compte, Christian-Gabin Nzogho-Mintsa et les autres membres estiment qu’il y a eu pêle-mêle. Une immixtion de la Fégafoot par l’omniprésence de sa commission juridique créant une crise de confiance et le ministère n’a pas été appelé que par les parties lésées pour demander que justice soit rendue conformément aux textes en vigueur.

JB et MT

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?