« Parce que notre voix compte ! », dixit "L’Appel des milles et une"

31 mai 20160
Partager

"L’appel des milles et une", un tout nouveau mouvement féministe qui vise à faire entendre la voix des femmes, a été officiellement présenté ce dimanche 29 mai, dans un hôtel de Libreville. La présentation s’est faite par Nicole Assélé, ministre délégué à la formation professionnelle et à la réinsertion des jeunes, et Yolande Nyonda secrétaire générale du ministère du budget et des comptes publics.

Elles étaient plusieurs centaines, ces femmes à avoir répondu à « L’appel des mille et une », ce rassemblement citoyen de la femme gabonaise, consciente des enjeux et des défis que représente la décennie de la femme, mais aussi et surtout de son avenir.
Née de la volonté du Dr. Nicole Assélé, cette rencontre entre les femmes gabonaises de tous bords socioprofessionnels, âgées de 18 ans et plus, a été pour elles l’occasion d’évoquer les acquis et les attentes de la gabonaise, mais principalement l’impérieuse nécessité pour elles, de parler d’une seule voix, d’opter pour une bataille commune, dans le but d’obtenir une place avérée dans la prise de décision lors des divers grands rendez-vous de l’histoire de notre pays. Ce mouvement vise également à rappeler à la femme gabonaise sa place, son importance, mais surtout la Force de décision que chacune possède individuellement.

Pour le Dr. Nicole Assélé, l’initiatrice de ce mouvement, il est temps que la Femme gabonaise fasse entendre sa voix. « Si nous vous avons réuni ce jour, c’est parce que nous estimons que le temps est venu de faire entendre notre voix ! », mais encore « Notre Appel vise à nous faire prendre conscience, à nous rappeler la place qui est la nôtre ! Transcendant les discours politiques pour servir au mieux les intérêts du Gabon… En matière de politique, de sociale, nous les femmes avons notre mot à dire. Nous devons défendre les causes qui nous paraissent légitimes, dénoncer les injustices et accourir au secours des plus vulnérables. »

Mme Yolande Nyonda qui dit être une féministe née, et l’adhérente N°1 à ce mouvement, a aussi tenu à encourager ses sœurs, tout en donnant les motifs pour lesquelles, elle prend une part active à cette action : « J’ai accepté d’adhérer, parce qu’en tant que féministe née, tout mouvement qui participe à l’amélioration de la condition de la femme m’interpelle. J’ai accepté parce que je pense qu’il était nécessaire de lancer une dynamique nouvelle sur la condition et les droits de la Femme ».

Marvin BERYL

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?