Ogooué-Maritime/La CSAG s’installe

21 mars 20160
Partager

L’observatoire politique et social, la Coalition des syndicats, associations et ONG du Gabon (CSAG) prend ses quartiers à Port-Gentil pour la province de l’Ogooué-Maritime à l’issue d’un séminaire de formation, rapporte notre correspondant (Gabonews).

L’antenne provinciale de la CSAG vient de voir le jour à Port-Gentil avec pour président, Raymond Mboko Mavoungou. Le rituel a été accompli par son président national, Emmanuel Mvé Mba. Le bureau provincial a été installé après que ses membres aient suivi un atelier animé par Raymond Mboko Mavoungou du Conseil économique et social dont le thème central : Le rôle et code de déontologie de l’observateur. La CSAG est née le 23 janvier 2016 à Libreville. La tournée d’implantation des bureaux dans le reste du pays serait achevée avant le début de l’élection présidentielle prévue pour le 2ème semestre de l’année en cours. Les séminaristes ont cerné les mécanismes d’une observation en période électorale dans un pays, le cas du Gabon.

L’observateur ne doit pas être partisan, il constitue une partie déterminante des principaux mécanismes de garantie des élections transparentes afin d’assurer et sauvegarder les droits des citoyens. La société civile est partie d’un constat qualifié de regrettable, la contestation post-électorale après chaque consultation électorale à tort ou à raison par les acteurs politiques. Elle a pensé qu’elle serait une 3ème voix. L’observateur tient à établir un climat de confiance entre le gouvernement et les gouvernés au lendemain de chaque rendez-vous électoral.

Dans la prévention de la gestion des conflits en Afrique centrale, l’observation électorale est une émanation impartiale du processus électoral de la révision de la liste à la proclamation des résultats par ceux-là même qui ne sont pas forcément impliqués dans sa mise en œuvre, la collecte des données et des informations permettant d’exprimer une opinion sur les conditions du déroulement des opérations électorales et formuler les recommandations de l’annulation d’une élection.

La CSAG se veut désormais être un instrument d’observation officielle des élections, disons, de démocratie sociale et politique qui va impliquer la société civile. « Nous le ferons grâce à nos ressources et nos compétences » a avancé le président national de la coalition, Emmanuel Mvé Mba. Selon le directoire de la CSAG, la vulgarisation de la culture citoyenne et patriotique constitue un objectif pour qu’elle soit au service de la nation gabonaise. « Notre coalition n’est nullement une formation politique ou un soutien à un candidat » a tenu à préciser Mvé Mba. Nous comptons sur les capacités de notre président provincial, Raymond Mboko, a conclu le responsable national de la Coalition des syndicats, associations et ONG du Gabon.

Danny Kouélé Tolé

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?