Michel Sidibé invite à plus d’implication des jeunes dans la lutte contre le Sida et l’essor de l’entrepreneuriat

1er décembre 20150
Partager

Lors de son récent séjour au Gabon, le Directeur Exécutif de l’ONUSIDA et Secrétaire général adjoint de l’Organisation des Nations-unies (ONU) a rencontré les jeunes incubés de JA Gabon. Au cours de cet échange, il a rappelé la nécessité d’impliquer davantage la jeunesse pour vaincre cette maladie et la pauvreté.

« La lutte contre la maladie commence avec la mise en place des espaces chez les jeunes, qu’on crée l’emploi. Et ces activités que je viens de voir m’impressionnent et m’aide à croire qu’en définitive dans le futur on pourra compter sur nos populations jeunes, et qu’on pourra certainement les avoir avec nous comme force de transformation de nos pays », telles sont les premières phrases qu’a déclarées Michel Sidibé au sortir de son échange avec les jeunes. A JA Gabon, le 27 novembre dernier, le premier responsable de l’ONUSIDA a discuté avec ces jeunes incubés, membres de l’association Medzoe Santé Plus qui œuvre dans la lutte contre le SIDA au Gabon. Cette rencontre qui s’est déroulée au siège de l’incubateur était aussi l’occasion pour Radia Garrigues la Directrice Exécutive de JA Gabon de présenter son fonctionnement, mais surtout le programme ITS TYME dans lequel l’ONUSIDA intervient.

En effet, ITS TYME est un programme entretenu par l’ONUSIDA en partenariat avec JA Gabon et cofinancé avec l’entreprise Bechtel. Dédié aux jeunes déscolarisés désireux d’entreprendre, ce programme offre des formations sur le montage de projet et les stratégies de financement. Ces formations théoriques sont appuyées par un volet d’accompagnement avec des coaches ou des mentors. L’intérêt de tout cela est de permettre à ces jeunes de créer des activités génératrices de revenus. Et ce programme porte déjà des fruits, puisque parmi les jeunes qui y sont inscrits, certains ont été finalistes, et ont reçu des prix lors de la Compétition nationale JA Gabon de l’année en cours. Il s’agit des projets MIMI MIEL et VALEURS TRADITIONNELLES, qui ont été respectivement deuxième et troisième.

ITS TYME aujourd’hui, c’est sept (7) mini-entreprises qui développent leurs activités entre autres dans la décoration, l’agriculture, la cosmétique, et le nettoyage. A en croire Michel Sidibé, « on le fait aussi pour faire émerger les entrepreneurs, afin qu’ils puissent sortir du poids de la rue, pour être capable de se mettre dans une position de producteur, et de porter leurs initiatives vers des espaces nouveaux ». Car pour lui, la lutte contre le Sida, passe aussi par le combat contre la pauvreté. Pour sa part, Inge Tack la Directrice de l’ONUSIDA Gabon a indiqué que « les efforts et la bonne volonté de la jeunesse sont là et nous ont est là seulement pour accompagner ». Radia Garrigues a conduit la visite guidée des locaux de l’incubateur national, où des jeunes entrepreneurs ont tenu à présenter à la délégation onusienne leurs différentes productions.

Dorian Ondo

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?