Le journaliste Guy-Pierre Biteghe condamné à 3 ans de prison avec sursis

15 juillet 20140
Partager

Le directeur de publication de l’hebdomadaire « Le Mbandja » a été condamné à 3 ans de prison avec sursis et 5 millions de francs d’amende à l’issue du procès dans lequel il faisait face à Raphaël Ntoutoume Nkoghe, de l’hebdomadaire « La Griffe ».

Guy Pierre Biteghé a donc été condamné par la justice gabonaise à payer pour ses « propos diffamatoires » contre la personne de Raphaël Ntoutoume Nkoghe qui fut un de ses plus proches. Le conseiller à la présidence de la République n’a pas obtenu les 100 millions de dommages et intérêts qu’il avait réclamés mais il a eu tout de même eu la tête de son « ancien compagnon d’armes ».

Le directeur de publication de « Le Mbandja » aurait bénéficié, à certains égards, d’une clémence de la cour. Mais le verdict est là et Guy Pierre Biteghe a indiqué prendre cela « avec beaucoup de philosophie et de réserve » avant d’ajouter qu’il n’est pas certain de vouloir faire appel car il souhaiterait « terminer avec cette histoire, pas par lâcheté ou pas peur mais tout simplement pour que ce monsieur me colle définitivement la paix ».

Après 3 ans de poursuite judiciaire, c’est l’épilogue d’une affaire qui a déchiré deux anciens amis. Raphaël Ntoutoume avait fait les frais de la virulence de son ancien frère d’armes dans les parutions du « Mbandja » des 15 et 22 mars 2011. Guy Pierre Biteghe affirmait alors à propos de celui qui faisait désormais partie de son passé qu’« Au lieu de se taire, ces individus à la moralité douteuse se sont fourvoyés dans des explications évasives et dans des arguments fallacieux. Nous avons affirmé qu’à l’époque de Bongo père, c’est avec cet argent qu’il achetait les opposants et finançait ses campagnes et celles de son parti. À cette affirmation, nos deux ploucs ne disent mot. Mieux, c’est avec cet argent qu’Omar Bongo avait acheté Raphaël Ntoutoume Nkoghé. L’homme est certainement amnésique (…) Or là où le bât blesse, c’est que le receleur Raphaël est mal placé pour jouer les donneurs de leçon. Ce corrompu a bel et bien été acheté avec de l’argent sale du pétrole qui venait d’un compte BGFI géré à l’époque par un certain Henry Claude Oyima et une certaine Pascaline Mferri Bongo Ondimba ». Des affirmations tenues pour des allégations selon Raphaël Ntoutoume qui avait ensuite décidé d’amener Guy Pierre Biteghe s’expliquer devant la justice. Ce dernier n’a pas été capable de justifier ses propos lors des différentes audiences.

Sampérode MBA

GN/14

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?