La culture de la paix et la lutte contre la radicalisation des jeunes au centre d’un forum panafricain au Gabon

30 novembre 20171
Partager

Libreville abrite jusqu’au 2 décembre prochain, le Forum panafricain des jeunes pour la culture de la paix et la lutte contre la radicalisation en vue de la création d’un système d’alerte précoce en Afrique centrale. Cette rencontre qui a pour objectif de renforcer l’implication des jeunes dans la promotion d’une culture de la paix, en Afrique en général.


Le Gouvernement gabonais, la CEEAC, l’UNOCA, l’OIF et l’UNESCO, en coopération avec le Réseau panafricain des jeunes pour la culture de la paix (PAYNCOP), organisent du 30 novembre au 2 décembre 2017, au Stade de l’Amitié d’Angondjé, le Forum panafricain des jeunes pour la culture de la paix et la lutte contre la radicalisation en vue de la création d’un système d’alerte précoce en Afrique centrale. Les travaux de ces assises ont été ouverts par le ministre gabonais en charge des Sports, du Tourisme et des Loisirs, Mathias Otounga Ossibadjo. Dans son propos d’ouverture, il a réitéré au représentant de la CEEAC de convoquer le plus tôt possible, «  un forum sous régional pour la jeunesse visant à engager les jeunes dans la mise en œuvre de leurs décisions, y compris sur la paix et la sécurité, en écho à la proclamation de 2017, année de la jeunesse africaine par l’Union africaine  ».

Par ailleurs, le ministre gabonais a indiqué que le gouvernement gabonais accompagnera toutes actions du PAYNCOP, en terre gabonaise. Avant de signifier que «  le Gabon appuiera le processus d’élaboration et de mise en œuvre du projet sous régional portant ‘’Renforcement des capacités des jeunes en gestion de mouvements associatifs et de création d’un système d’alerte précoce de la jeunesse pour la paix et la sécurité en Afrique centrale’’ », lequel projet sous régional, initié par la CEEAC, et le système des Nations Unies. En dehors des représentants du Réseau panafricain des jeunes pour la culture (PAYNCOP) venus de cinq sous-régions d’Afrique,il y a également la diaspora et des représentants des Conseils nationaux de la jeunesse des onze (11) pays de la CEEAC, des représentants de bailleurs de fonds participent au forum.

Pour Boubacar NOUMANSANA Représentant régional de l’OIF pour l’Afrique centrale, « Il faut agir préventivement, et c’est une course contre la montre […] en acceptant, aussi, de reconnaître nos erreurs et nos manquements, en acceptant de changer nos comportements, nos mentalités, nos certitudes. C’est dans cet esprit également que nous avons entamé la mise en place d’un Réseau Francophone de prévention de la radicalisation. Ce Réseau ambitionne d’être un lieu de partage des connaissances et de production d’études et d’analyses de terrain  ».

Dans cette optique, le représentant de l’UNESCO au Gabon, Vincenzo Fazzino a déclaré que « l’UNESCO et avec elle l’ensemble du Système des Nations Unies, croit en la capacité des jeunes enthousiastes et passionnés à transformer positivement et durablement leur société ». Le premier jour sera consacré à une table-ronde sur le thème « Comprendre et combattre la radicalisation des jeunes par l’implication des mouvements de jeunesse », d’une part ; et à une séance d’appropriation par les jeunes d’un projet sous-régional portant « Renforcement des capacités des jeunes en gestion de mouvements associatifs et création d’un système de prévention et de contribution à l’alerte précoce de la jeunesse pour la paix et la sécurité en Afrique centrale », d’autre part.

Le deuxième jour est réservé à un atelier sur la prévention de la radicalisation des jeunes ; atelier au cours duquel, il s’agira d’amorcer la conception et la modélisation des modules de formations envisagées dans le cadre de la mise en œuvre projet sous-régional susmentionné.

Dorian Ondo

Dans la même rubrique

1 Commentaire(s)

garcia 2 décembre 2017, 11:34

Urgent ! Je m’appelle Gracia, je veux partager avec vous mon histoire. Il y a de cela 3 mois environ, c’était le calvaire dans mon foyer. Les disputes entre mon mari et moi se répétaient jusqu’au jour ou il quitta la maison. Suite à cela j’en ai parlé avec une amie qui m’a donné les coordonnés d’un Marabout CHANGO AZE à qui je devais m’expliquer. Comme j’aime beaucoup mon mari j’ai contacté cet Grand T’Homme envoyer par Dieu pour m’aider qui m’a promis de me le faire revenir à la maison. J’ai donc suivie ces conseils et également fait des rituels. Exactement 3 jours après,mon époux est revenu en me suppliant de lui pardonner pour tout ce qu’il a pu me fait,et bien sure on s’est réconcilié. Ce fut un véritable miracle dans ma vie. Alors pour tous vos problèmes (ruptures amoureuses ou de divorce et L’Envoûtement Amoureux/L’entente Sexuel sur une Personne , Blocages Sentiments Amoureux Perdu , Sauvez/Protéger Son Couple , Annulé une Rupture/Séparation , Éloignement Rivalité/Jalousie ; Fidélité ) je vous conseille de faire comme moi. Je vous assure que vous trouveriez satisfaction ou résolution à vos problèmes. Pour cela voici ses coordonnées :
Email : feticheurchango@gmail.com
Téléphone ou whasapp : +229 66 54 77 77
PS : Passez le message pour aider ceux qui sont dans le besoin

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?