L’UNESCO et le CEPS lancent le ‘’Tremplin Gabon’’

15 janvier 20160
Partager

Les principaux partenaires à l’organisation de ce concours entrepreneurial ont précédé à son lancement le 12 janvier au siège de JA Gabon à Libreville. Les jeunes gabonais âgés de 21 à 35 ans ont jusqu’au 8 mars pour postuler. Le lauréat remportera le 8 avril prochain, un chèque de 10.000.000 FCFA avec un accompagnement multiforme d’un an.

Vital Mouity Ekoume, le représentant du Centre d’Étude et de Prospective Stratégique (CEPS) a dit à l’entame de cette rencontre qui s’inscrit dans le cycle de conférence mensuel à l’incubateur national que ‘’Tremplin’’ est un « mécanisme de soutien pour l’entrepreneuriat social des jeunes et la culture de la paix en Afrique. Il vise à promouvoir l’initiative privée et l’innovation sociale, à encourager l’esprit d’entrepreneuriat et à favoriser la mise en place des valeurs de responsabilité et d’engagement auprès des jeunes africains vivant sur le continent ».

Par ailleurs, si l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO) est partenaire à ce projet, c’est parce qu’elle voit en la jeunesse, des acteurs du changement. Et Vincenzo Fazzino, le Chef de Bureau et Représentant de l’UNESCO au Gabon l’a d’ailleurs souligné : « les jeunes ont l’envie, l’ambition d’entreprendre ». En outre, il a indiqué que cette initiative qui se tient pour la première fois au Gabon, après la première édition en Côte d’Ivoire en 2013 et l’Éthiopie dernièrement vise à promouvoir la jeunesse gabonaise. « La présence du Secrétariat permanent du Réseau Panafricain de la Jeunesse et la Culture de la Paix, résultant du Forum sur la jeunesse et la culture de la paix en décembre 2014 a influé sur le choix du Gabon pour abriter le Tremplin international », a-t-il expliqué.

Ce concours s’inscrit également dans la stratégie de l’UNESCO pour la jeunesse africaine qui a préconisé la création d’un fonds de contributions volontaires pour les jeunes entrepreneurs sociaux. ‘’Tremplin’’ est de ce fait la concrétisation de la stratégie opérationnelle de l’UNESCO sur la jeunesse (2014-2021) qui se concentre sur le développement des capacités pour la transition vers l’âge adulte ainsi qu’à l’engagement civique, la participation démocratique et l’innovation sociale. Ainsi, les jeunes entrepreneurs devront en plus d’avoir un âge compris entre 21 et 35 ans, être de nationalité gabonaise et de résider sur le territoire de façon permanente ; avoir domicilié l’entreprise en Afrique ; développer un chiffre d’affaires de 2.000.000 FCFA et avoir créé au moins un emploi salarié stable.

Les projets doivent concerner entre autres : les industries créatives et culturelles (artisanat, arts, musique, festivals, cinéma, etc.), les économies vertes et bleue (tourisme écologique, recyclage, énergies renouvelables, l’agriculture écologique, etc.), l’alphabétisation culturelle (valorisation et transmission du patrimoine culturel), et l’éducation aux droits de l’homme, à la paix et à la démocratie (lutter contre le travail des enfants, assister les enfants de la rue, dénoncer la non-prise en charge des personnes handicapées, etc.). Les dossiers de candidature sont disponibles en ligne (www.ceps.asso.fr). Radia Garrigues, la Directrice exécutive de JA Gabon assurera avec ses collaborateurs l’accompagnement d’un an du lauréat en matière de comptabilité, markéting, communication, etc. Le 8 avril prochain, les candidats seront évalués par un jury d’experts et de personnalités issues d’horizons divers.

Dorian Ondo

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?