L’ONG IRDC Africa pour l’harmonie et la paix

19 July 20160
Partager

Lors d’un point de presse tenu dans la commune d’Akanda, l’ ONG IDRC Africa a exhorté les gabonais à préserver l’harmonie et la paix à travers un appel solennel, face à la crise politique dans laquelle s’enfonce peu à peu le Gabon, mettant en mal le vivre ensemble, par la voix de son responsable, Hervé OMVA, elle appelle la population gabonaise à la responsabilité tout en invitant les instances internationales, les communautés religieuses et traditionnelles, le chef de l’état Gabonais et son gouvernement à œuvrer pour la mise en place d’un débat constructif afin de préserver la paix.

Reconnaissant la notion de vivre ensemble et les différences, comme étant le fondement de la nation Gabon, L’ONG IRDC Africa met en avant l’acceptation des différences des uns et des autres en vue de garantir la cohésion nationale. La crise politique constatée au Gabon ces derniers temps, orchestrée par les acteurs politiques qui semblent être arrivés à une situation de non retour, parait ne plus présenter d’issues sinon de l’incertitude quant à demain. C’est à ce titre que cette organisation se lève pour interpeller les forces vives de la Nation en vue de garder le Gabon dans la paix.

« Pourquoi ce silence ? A ton déjà signé l’acte de déstabilisation de la paix au Gabon ? Pourquoi donc ce silence quand on sait que le Gabon a toujours été l’un de vos grands partenaires économiques » lance notre interlocuteur à la communauté internationale.

S’agissant de la croissance au Gabon, l’ONG IRDC Africa cite des avancées mais estime que celles-ci ne sont pas au rythme souhaité tout en dénonçant les comportements de certains groupes « notre pays le Gabon est engagé dans un processus de développement, certes pas au rythme voulu par tous les gabonais mais une chose est évidente, le pays est sur la voie du développement...nous sommes convaincus de la ferme volonté des gabonais d’aboutir au changement de cette classe politique qui pour elle, est coupable de plusieurs maux dont sont victimes les gabonais aujourd’hui... le Peuple gabonais souhaite vivement le changement mais refuse la théorie du chaos...le peuple gabonais souhaite vivre un changement harmonieux et non ce cadeau empoisonné que veut lui offrir une certaine classe politique soutenue par une société civile aux allures et méthodes qui frisent le terrorisme... pourquoi les acteurs éminents de cette société civile se retrouvent à conduire les causes de l’opposition?

Pourquoi vouloir obtenir par le chaos, ce que l’on peut obtenir par les urnes ???» A lancé Hervé Omva de l’ONG IDRC Africa.

Une opportunité pour cette organisation pour interpeller l’ensemble de la classe politique gabonaise, les gabonais de la diaspora, les amis du Gabon à soutenir et entretenir un dialogue de paix et de fraternité sans omettre d’interpeller le chef de l’Etat et son gouvernement, à prendre leurs responsabilités afin que le Gabon reste et demeure un havre de paix , en invitant le peuple gabonais à un sursaut national, l’ONG IDRC Africa sollicite également l’implication des chefs traditionnels et coutumiers ainsi que toutes les communautés religieuses et spirituelles à la préservation de la paix.

Depuis 1990 au Gabon, les différents scrutins ont toujours été rythmés par des crises et des tensions politiques multiformes et par moment des violences verbales et physiques.

Kenny Ongouori

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum registration required

You must be registered before participating in this forum. Please enter your personal identifier . If you have not yet registered, you must register.

Connectionregisterpassword forgotten?