L’ONE appelle à la réflexion

7 décembre 20170
Partager

Les opérateurs économiques du secteur du secteur pétrolier ont été réunis deux jours durant à Port-Gentil, principal poumon de l’économie nationale, à l’initiative de l’Office national de l’emploi (Gabonews) :


L’Institut du Pétrole et du Gaz a abrité le Forum d’échanges avec les Opérateurs Economiques du secteur pétrolier dont le thème : « Quelle offre de services pour les employeurs ?  ». L’ONE en sa qualité de Service Public de l’Emploi doit plus que jamais s’appliquer à matérialiser les priorités du gouvernement en matière d’emploi en identifiant de nouvelles prestations qui visent à faire de l’employeur le principal acteur sur le marché de l’emploi, a rappelé à l’ouverture des assises, le Directeur général de l’Officie national de l’emploi, Hans Landry Ivala. L’ONE a deux cibles qui sont les employeurs et les demandeurs d’emploi. Selon la direction générale de l’ONE, il faut être en permanence à l’écoute des besoins exprimés par les employeurs en tout s’arrimant aux exigences du marché de l’emploi.

Ledit forum a eu pour objectifs de revisiter l’offre de services aux employeurs et de redynamiser le partenariat avec les entreprises du secteur de l’or noir au Gabon. Il était question de réfléchir pendant 48 heures sur un ensemble de leviers permettant d’adapter l’offre de services aux employeurs liés aux enjeux économiques et environnementaux tendant à faciliter l’insertion des jeunes dans le monde du travail. Ces enjeux sont déterminants pour la cohésion et la stabilité sociales. Car nous savons que la pauvreté, l’absence de perspectives d’avenir et l’exclusion sociale constituent un terreau fertile pour la violence et l’extrémisme. Les participants au forum de l’IPG de Port-Gentil ont voulu proposer un réalisme avec des actions pratiques et communes afin de mieux accompagner les jeunes à la quête d’emploi.

« L’Office National de l’emploi joue un rôle majeur sur le marché de l’emploi. Toutefois, nous sommes conscients que si nous voulons lutter efficacement contre le chômage, il est nécessaire de réformer en profondeur notre système de formation professionnelle pour une meilleure adéquation en quantité et en qualité entre les produits du système éducatif et les besoins du secteur productif  » a indiqué Hans Landry Ivala. Cette vision donne une projection vers l’avenir qui explique l’objet des assises sur la formation professionnelle et l’emploi prévues avant la fin du premier trimestre de l’année 2018. Parmi les hôtes de marque du forum d’échanges avec les opérateurs économiques du secteur pétrolier, le ministre du travail, Carmen Ndaot, qui a signifié aux participants que l’enjeu est de taille et le secteur privé a le devoir de proposer les meilleures solutions pour booster l’emploi au Gabon. Le choix de ce secteur n’est pas un hasard car il est l’un des plus structurés et il occupe une place prépondérante dans l’économie nationale. « En principe, tout jeune gabonais après ses études ou lorsqu’il est déjà dans le marché du travail, doit passer par l’Office national de l’emploi. Pour l’employeur, l’ONE est d’abord un vivier dans lequel il peut trouver des candidatures lorsqu’il a des offres » a insisté la présidente de l’Union pétrolière gabonaise, Jacqueline Bignoumba. Le forum de l’IPG a été sponsorisé par la Gabon Oil Compagny.

Danny KOUÉLÉ TOLÉ

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?