GABON/POG : L’ONEP sort de son silence

23 mai 20171
Partager

Des menaces d’intimidations planent sur le SGA de l’Organisation nationale des employés du pétrole. Le bureau de l’ONEP a donné un point-presse le 22 mai dernier à son siège de Port-Gentil (Gabonews) :

Face à la presse, la Secrétaire nationale chargée de la communication, Guylaine Mboui Zolo Ba Ndong a, dès l’entame de sa déclaration fustigé les menaces d’intimidation et tentatives de déstabilisation que subit depuis ces 3 dernières années l’ONEP. « Nos détracteurs sont résolument lancés dans la phase de liquidation de l’ONEP à une période charnière de notre existence hautement difficile où les travailleurs du secteur pétrolier vivent des moments de pression continue du fait de la crise, qui menace leurs emplois et leur sérénité professionnelle et familiale » a-t-elle dénoncé. Malgré les intimidations, le syndicat tient à défendre les intérêts de ses membres, le bureau de l’ONEP n’a jamais fléchi et poursuit ses activités. En octobre 2016, la direction générale du pétrolier Maurel et Prom s’apprêtait à licencier 11 employés du site Onal, le syndicat avait dressé un mur en déclenchant une grève devant l’entêtement de Christophe Blanc, résultats, les emplois avaient été conservés. Lors de la sortie de février dernier, les travailleurs de cette même société ont été molestés par les forces de sécurité sur le site d’Onal, l’affaire avait fait les choux gras des réseaux sociaux et de la presse. Une autre dérive condamnée par l’Organisation nationale des employés du pétrole. Selon des informations détenues par le bureau national de l’ONEP, le DG de Maurel et Prom, Christophe Blanc serait sur le point d’ester en justice le Secrétaire général adjoint du principal syndicat des pétroliers, Sylvain Mayabi Binet. De ce fait, par la voix de son porte-parole, Guylaine Mboui Zolo Ba Ndong, l’ONEP s’adresse clairement au gouvernement et au patronat du secteur du pétrole : « le dialogue social ne s’achète pas, le dialogue social ne s’impose pas. Mais le dialogue social se construit et s’entretient ». Et, ajoute que conformément aux dispositions des conventions internationales de l’OIT, le dialogue social tripartite gouvernement/Patronat/Salariat vise la promotion des relations promotionnelles équitables, productives et harmonieuses. « Quoi qu’il en soit, le bureau national prend à témoin l’opinion publique face à l’acharnement effréné contre l’ONEP et ses dirigeants et se dégage de toute responsabilité sur les conséquences qui pourraient en découler » conclut la Secrétaire nationale à la communication.

Danny KOUELE TOLE

Dans la même rubrique

1 Commentaire(s)

Les temps vont changer 24 mai 2017, 04:45

Les intimidations, les arrestations et autres pressions sur les syndicalistes sont devenues les arguments du régime au pouvoir

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?