CENTRE GABON-OREGON /La formation des formateurs d’Anglais se poursuit

15 juin 20160
Partager

La formation des formateurs en langue anglaise qui se veut la deuxième du Gabon, se poursuit à l’École normale supérieure de Libreville. Plus de quinze enseignants y prennent part depuis le 6 juin 2016.

Le Centre Gabon-Oregon veut matérialiser le souhait du chef de l’État gabonais, celui de faire de l’Anglais, la deuxième langue officielle du pays. C’est dans cette optique que le Centre qui est principalement orientée vers l’utilisation des outils modernes de technologie pour l’apprentissage de la langue anglaise, a initié une deuxième vague de formation des formateurs pour soutenir la volonté du Chef de l’Exécutif.

C’est une formation destinée aux enseignants stagiaires, aux enseignants qualifiés de l’École normale supérieure (ENS) et ceux de l’Université Omar Bongo(UOB) dans un cadre qui sied aux apprenants. Cette formation se déroule dans un Laboratoire de langue situé dans une grande école de Libreville.

Pour son Directeur Exécutif, Francis BIVIGOU, « le Centre Gabon-Oregon, est une véritable vitrine du Gabon des services. Il s’inscrit dans cette vision en initiant depuis 2014 des formations en langue anglaise afin de renforcer les capacités des professeurs d’anglais au Gabon ».

Cette formation des formateurs sera sanctionnée par un certificat validé par l’Institut Américain de langue anglaise (AEI) de l’Université de l’Oregon (USA). L’AEI est un institut de référence du département D’État pour l’enseignement de l’anglais et spécialiste des MOOC’s (Massive On line Open Course).

Aussi, peut-on retenir que l’organisation de cet atelier de formation des enseignants s’inscrit dans les missions du Centre Gabon-Oregon. Pour Francis BIVIGOU, la raison d’être du Centre, c’est offrir aux chercheurs, enseignants et étudiants un accès aux meilleurs laboratoires, et des opportunités de formation dans de bonnes conditions de travail.

Une des raisons, toujours selon le Directeur exécutif, c’est d’aider les techniciens et chercheurs gabonais, à travers le partenariat du Centre avec les États-Unis et L’État de l’Oregon, à participer au développement économique du pays en disposant des meilleurs atouts

TSONGA-MBICKA

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?