AJEV ou l’expression de la solidarité nationale

24 mai 20160
Partager

Depuis quelques semaines l’association des jeunes émergents volontaires sillonne la capitale gabonaise pour apporter son soutien aux populations. Le week-end écoulé, les femmes du marché du PK5 à Libreville, étaient à l’honneur ; elles ont bénéficié d’une aide non négligeable de cette association qui prône pour le partage et la solidarité.

« C’est de là à là », c’est en ces termes que l’association dirigée par Laccruche Alihanga s’exprime comme pour traduire son pragmatisme et sa promptitude à participer à la résolution des difficultés que rencontrent certains compatriotes.
L’école publique du PK5 était une étape importante pour cette jeune association qui connait déjà un grand succès et de nombreux adhérents. Pour ce jour, l’honneur était aux femmes, aux mamans, placé à proximité de la voie publique et installant les denrées alimentaires à même le sol, un important dont de 120 tables et parasol venait combler un manque criard dans les activités régulières de ces commerçantes. Un coup de pouce qui permettrait également à l’AJEV d’aider ses commerçantes à structurer leurs activités. Souvent exposées aux intempéries, les denrées mises à la vente n’étaient parfois plus de bonne qualité. Ce don arrive à point nommé selon Marina, une commerçante.

« C’est un important don et nous allons en faire bon usage, c’est un soutien qu’on attendait depuis et l’AJEV vient de nous donner le sourire même si on espère mieux encore, que Dieu accompagne cet association afin que celle-ci aide d’autres compatriotes ».

Afin de permettre à la jeunesse gabonaise de se prendre en charge, l’AJEV prône pour une autonomisation de celle-ci. Ces dons et autres actions ne viennent que pour apporter une résolution à un certain nombre de difficultés rencontrées ici et là par de nombreux jeunes, notamment dans la rédaction des curriculum vitae, dans la mise en place d’un projet (activité génératrice de revenus). C’est en cela que l’AJEV offre à 100 jeunes pour ceux qui le désire parmi les détenteurs d’un permis B, une formation pour l’obtention d’un permis professionnelle C-D.

Selon le président de l’Association des jeunes émergents volontaires, son organisation est sans l’ombre d’un doute, le synonyme de l’égalité des chances : « Je lance un appel aux jeunes et aux moins jeunes, à la population gabonaise de nous rejoindre au sein de l’AJEV pour qu’ensemble nous soutenions le projet du président Ali Bongo Ondimba qui prône le changement, l’égalité des chances et qui met la jeunesse au centre de cet important et ambitieux projet qui est changeons ensemble ».

Comme depuis quelques semaines l’AJEV compte s’étendre à travers le pays en proposant à d’autres compatriotes de l’aide mais aussi de donner la possibilité aux uns et aux autres de pouvoir pêcher par leurs propres moyens.

Kenny Ongouori

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?