Affaire Me Ndoye Loury : le plaidoyer des acteurs non étatiques

26 juillet 20140
Partager

L’affaire Me Athanase Ndoye Loury qui défraie la chronique depuis un peu plus d’une semaine a fini par susciter la réaction du Haut Conseil des Acteurs Non Etatiques du Gabon qui réclame que toute la lumière soit faite sur cette affaire dans laquelle on évoque un détournement de 100 milliards au profit du syndic judiciaire.

Dans une déclaration faite vendredi au siège de l’ODDIG au Trois Quartiers, le HCANEG met en garde le gouvernement gabonais face aux répercussions d’une telle affaire sur le classement du « Doing Business ». Mais il encourage surtout la justice gabonaise à se pencher sur toutes les affaires de détournement et de banditisme financier qui ont pénalisé l’économie et la société gabonaise depuis plusieurs années, de sorte que l’affaire Me Ndoye Loury ne soit pas isolée et ne fasse pas oublier qu’il y a d’autres affaires.

Selon Yvon Martial Ntzantzi Miyagou, c’est donc l’occasion d’un grand déballage. Il faut passer à l’opération de salubrité publique souhaitée par le gouvernement. Mais il s’inquiète avec toute la société civile membre du HCANEG de la capacité du gouvernement à aller jusqu’au bout de cette opération compte tenu du fait que certaines personnalités politiques et administratives ont été associées à des détournements colossaux, notamment à l’occasion des fêtes tournantes.

Le Haut Conseil des Acteurs Non Etatiques a par ailleurs menacé de publier la liste des chefs d’entreprises, de hauts fonctionnaires de la République (opposition comme pouvoir) et des fonctionnaires véreux accusés par un rapport d’audits sur les fêtes tournantes.

Sampérode MBA

GN/14

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?