LASTOURSVILLE : Les anciens élèves du Lycée public volent au secours de la jeunesse mulundoise

10 août 20170
Partager

L’Association des anciens élèves du lycée public Jean Arsène Bounguendza de Lastoursville vole au secours de la jeunesse qui s’adonne aux petits métiers .Les kits ont été offerts aux ayants droit pour les encourager à gagner dignement et honnêtement leur vie. C’était le 4 aout dernier, en présence des membres du bureau de ladite association.

Les membres du bureau de l’Association des anciens élèves du lycée public Jean Arsène Bounguendza de Lastoursville ont sans doute compris : « qu’il n’y a pas de sots métiers, mais que de sottes gens existent ».C’est dans cette optique que la remise des kits à des jeunes exerçant dans les domaines de la manucure, pédicure et de la coiffure a été effective. Un geste qui vient à point nommé, témoigne un des bénéficiaires. « Je suis heureux de savoir que nous sommes considérés et que l’on nous apporte de l’aide. D’ailleurs, je me plais dans ce que je fais. Je coiffe beaucoup de gens et ils apprécient ce que je fais. Je trouve ma satisfaction en faisant de la coiffure et je gagne honnêtement ma vie »nous confie avec satisfaction, le coiffeur Christian.

Tatiana, Laetitia et Anouchka ont aussi bénéficié des kits de la manucure et de la pédicure. Elles avouent être plus ou moins satisfaites. « C’est tout à notre honneur. Ces kits sont un plus pour notre activité qui nous permet de gagner notre pain dignement. Ce geste est un signe de considération pour nous qui exerçons ces activités  » déclare Tatiana qui ne cache pas sa satisfaction. Leatitia et Anouchka quant à elles, invitent les jeunes filles comme elles à ne pas mépriser les petites activités. « Il faut que nos sœurs comprennent vraiment, qu’il n’y a pas de sots métiers. Il faut qu’elles se bougent pour trouver quelque chose de digne à faire, au lieu de toujours tendre la main et attendre des autres  », disent-elles un peu agacées.

Pour Elie Bertrand Babalabatou, le président de ladite association : « venir en aide aux autres est un devoir. Il y a plus de plaisir à donner qu’à recevoir. Ces kits que nous avons remis aux jeunes du département de Mulundu, ont eu l’appui du ministre Régis Immongault, que je salue au passage. Il a toujours soutenu et encouragé nos actions menées pour le bien-être des populations  ». Les membres de l’association disent soutenir la jeunesse, les encourager à se battre pour leur dignité humaine. « De l’éducation au social en passant par la formation, nous nous battons pour le bonheur des autres avec le peu de moyens que nous avons. Le bonheur se partage. Il se vit. Nous restons persuadés qu’il y a de la honte à être heureux tout seul » achève t-il.

Martial TSONGA MBICKA

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?