CNAMGS ET SEVAMED : La poursuite des consultations et interventions chirurgicales en neurochirurgie au CHUA.

6 décembre 20170
Partager

Les activités médico-chirurgicales de neurochirurgie se poursuivent au Centre hospitalier universitaire d’Agondjè (CHUA) depuis le mardi 05 décembre à Libreville. Les médecins marocains, à l’invitation de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale(Cnamgs), et gabonais ont procédé à des interventions chirurgicales relatives au système nerveux, colonne vertébrale, traitement opératoire de la douleur et bien d’autres pathologies. Quelques patients assurés Cnamgs, passés au bloc, ont pu témoigner de leur satisfaction sur le leur lit d’hospitalisation.


Quelques patients assurés à la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale(Cnamgs), n’ont pas eu besoin d’être évacués au Maroc ou ailleurs pour se faire opérer. Cela a été possible, grâce à la coopération Sud-sud, entre le Royaume chérifien et le Gabon. Ces personnes souffrant des problèmes liés au système nerveux viennent de subir des interventions neurochirurgicales de la part des médecins marocains et gabonais au Centre hospitalier universitaire d’Agondjè. Les premières interventions chirurgicales se sont déroulées avec brio, aux dires des médecins spécialistes des maladies du système nerveux.

Quelques patients, sur leur lit, ont pu témoigner du succès des interventions. «  Il y a de quoi rendre gloire à Dieu et surtout remercier la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale. Grâce à elle, j’ai pu me faire opérer sans me soucier des moyens financiers. Je suis sur le chemin de la guérison » a confessé une patiente toute heureuse sur son lit d’hôpital. C’est aussi le cas d’une patiente de retour du Maroc où elle avait été évacuée qui a ému son médecin par son témoignage. « J’avais mal à la tête. Amenée d’urgence à la Clinique Elpha de Libreville, on m’a découvert une tumeur à la tête. J’avais perdu espoir car je n’avais pas les moyens pour mon évacuation. Mais grâce à l’assurance de la Cnamgs, ma prise en charge a été effective. J’étais rentrée au bloc à 9h pour en sortir à 22h.Je suis heureuse de retrouver mon médecin, celui qui m’avait opérée au Maroc. Je suis venue lui témoigner toute ma gratitude sans oublier les agents de la Cnamgs  » dit-elle en toute fierté.

A l’écoute attentive de ce témoignage, le Professeur Mostafa Fadli, spécialiste en neurochirurgie ému n’a pas manqué de le faire savoir. Pour lui, c’est un témoignage de reconnaissance. Cela me va droit au cœur, avoue-t-il. Je ne fais que mon travail, celui de sauver des vies et surtout de donner espoir de guérison à certains d’entre les malades poursuit-il. A ses dires, les opérations se sont déroulées dans les règles de l’art. L’équipe du bloc était solidaire et a travaillé professionnellement. La réussite est totale et les patients sont satisfaits car les médecins ont exercé leur profession dans une franche collaboration.

Trois opérations chirurgicales ont été effectuées. Elles consistaient à libérer les nerfs de la colonne vertébrale selon les médecins spécialistes. En attendant, les activités médico-chirurgicales se poursuivent jusqu’au vendredi 08 décembre 2017 au Centre hospitalier universitaire d’Agondjè. La Directrice générale du CHUA, Alice-Bertille Bikissa-Némbé et le corps médical veillent sur les patients. L’équipe médicale du Service d’Evacuation Médicale Internationale(SEVAMED), filiale de la Polyclinique internationale de Rabat se dit satisfaite de la collaboration avec La Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS) et du cadre du Centre Hospitalier Universitaire d’Angondjè (CHUA) et son personnel.

Martial TSONGA MBICKA

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?