GOUVERNEMENT/« Le Premier Ministre s’est arrogé la direction du Ministère en charge de l’Habitat », dixit Bruno Ben Moubamba

11 septembre 20170
Partager

"Je ne suis pas entré au Gouvernement pour défendre un système vieux de 50 ans", a déclaré Bruno Ben Moubamba.

Comme il l’avait promis au soir de sa sortie du Gouvernement gabonais, Bruno Ben Moubamba s’est exprimé devant la presse pour dire sa part de vérité sur ce départ précipité. Selon lui, le premier ministre s’était approprié les prérogatives du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme, du Cadastre et des Travaux Topographiques qui était à sa charge.

C’est au siège de son parti, l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR) que l’ancien ministre de l’Habitat a reçu les nombreux journalistes venus recueillir sa version sur sa brouille avec le Premier ministre. Au-délà des divergences sur leur appartenance politique, l’opposant s’est surtout appuyé sur la Loi qui ne permet pas au Chef du Gouvernement de se substituer à un autre membre de son équipe pour exercer ses prérogatives à sa place ; « le Premier Ministre, plutôt que de diriger l’action du Gouvernement comme le veut l’article 29 de la Constitution, a décidé de s’arroger la direction du Ministère en charge de l’Habitat, de l’Urbanisme, du Cadastre et des Travaux Topographiques ».

Bruno Ben Moubamba est apparu serein, durant un exposé de plus de 30mn suivi de quelques questions accordées à la presse :« le Premier Ministre a transféré un certain nombre de compétences du ministère de l’habitat, à la Primature. Et pour formaliser ce transfert, il a pris de façon discrétionnaire, une note circulaire le 6 septembre 2017, par laquelle il indique clairement que le Ministre Délégué auprès du Premier Ministre assurerait dorénavant la tutelle de la plupart des services-clés du département dont nous avions la charge, qu’il aurait par ailleurs autorité sur les Direction Générale de l’Urbanisme et des Aménagements Fonciers (DGUAF) faisant partie intégrante des services placés sous mon autorité par le décret portant organisation et attribution du ministère de l’Habitat. Étant donné que la note circulaire du 6 septembre 2017 est une violation flagrante de la législation en vigueur et que les bonnes pratiques gouvernementales n’ont pas été observées dans l’élaboration de ladite circulaire, nous sommes obligés de porter la question, en notre âme et conscience, devant l’opinion en nous exprimant par des voies accessibles à tous. En effet, la circulaire du Premier Ministre datée du 6 septembre courant, rend sans objet la présence d’un Ministre titulaire en charge de ces questions ».

Considérant que le ministère dont il avait la charge était devenu une coquille vide, le leader de l’ACR dit avoir mis en œuvre une stratégie qui aurait poussé son supérieur hiérarchique à le démettre de ses fonctions. Au cours de cette entretien, il n’a pas manqué de remercier Ali Bongo Ondimba qui selon lui a prouvé sa volonté de réconcilier les gabonais en l’intégrant dans le premier Gouvernement d’Issoze Ngondet.

CB

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?