GABON/Législatives 2018 : Le boycott ne paie pas

25 juillet 20170
Partager

De retour de Libreville où a eu lieu le Conseil Politique le 1er juillet, sous l’égide du président, Guy Nzouba Ndama, les cadres du parti Les Démocrates se sont retrouvés le 23 juillet courant à Port-Gentil pour scruter l’actualité politique du moment au Gabon (Gabonews) :

Les démocrates lancent une campagne d’adhésion après avoir obtenu leur récépissé définitif du ministère de l’Intérieur. Chaque membre doit s’impliquer dans l’animation du parti Les Démocrates. Jean Philippe Doukaga, Secrétaire général adjoint de cette formation de l’opposition, soutenant l’ancien candidat, Jean Ping ,a tenu cette réunion pour permettre aux cadres du parti d’être au même niveau d’informations. Les échanges ont tourné sur les activités du parti à l’échelle nationale, les activités au niveau provincial, la distribution et la signature des fiches d’adhésion ainsi que des sujets divers. Des équipes sillonnent le pays pour un travail de rassemblement et d’identification auprès des cadres et autres militants dans l’objectif de donner des assises au parti sur un certain nombre de sièges. Le parti ne veut pas laisser de l’espace au PDG. Les prochaines législatives sont en ligne de mire. « Parce que le boycott ne paie pas » a clarifié le SGA. Les Démocrates montrent leur volonté à prendre part aux élections législatives prévues s’organiser en avril 2018. « La situation juridique du parti a été régularisée, le ministère de l’Intérieur a délivré le récépissé définitif » a annoncé Jean Philippe Doukaga, qui a, par ailleurs, appelé les responsables locaux à occuper le terrain en menant des actions pour éviter l’immobilisme.

Danny KOUELE TOLE

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?