GABON-FRANCE /La lettre qui brise la résistance et relance la Françafrique ?

15 août 20172
Partager
Emmanuel Macron/Photo MarketWatch

Emmanuel Macron/Photo MarketWatch

Le chef d’Etat français vient d’asséner un grand coup à ceux qui disaient que la communication entre Libreville et Paris était brouillée. Le message d’Emmanuel Macron, diffusé dans la presse par la Direction de la Communication présidentielle du Gabon, pourrait mettre un point final à toutes les spéculations entourant la prise de pouvoir par Jean Ping.

Pour l’heure, aucune rencontre officielle n’a eu lieu entre Emmanuel Macron et Ali Bongo Ondimba, le Chef d’Etat gabonais désigné dans la presse française comme un dictateur. Un fait jusque-là réconfortant pour Jean Ping et ses amis. Mais cette lettre de Paris à Libreville qui fait le tour des réseaux sociaux depuis la soirée du 14 Août, démontre que la France a une nouvelle fois choisi de tendre sa main au clan Bongo, au pouvoir au Gabon depuis 1967.

Les deux pays n’ont jamais mis fin à leur lien ombilical. Le Gabon est une ancienne colonie de l’empire français. L’ex-colonisateur possède plusieurs affaires dans ce petit Etat d’Afrique centrale, riche en ressources minières. A chaque élection présidentielle, les Gabonais, malgré leur souveraineté, semblent attendre un mot spécial de la France pour valider ou non le vote. En 2009, l’influence française dans la sphère politique gabonaise s’était encore fait ressentir. Les candidats gabonais à la magistrature suprême après le décès d’Omar Bongo, défilaient à Paris pour secouer les lobbies. L’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Elysée avait suscité l’espoir de ceux qui contestent la victoire d’Ali Bongo et surtout ils avaient vu la fin de la Françafrique. A l’époque candidat à la présidentielle française, l’actuel patron de l’Elysée avait exprimé un doute sur les résultats donnant son homologue gabonais vainqueur, lors du vote du 27 Août 2016. Or, cette lettre de félicitation à l’endroit d’Ali Bongo Ondimba, pourrait perpétuer les actes des vieux démons.

GMN

Dans la même rubrique

2 Commentaire(s)

Mr Ontsitsagui 18 août 2017, 03:27

C’est le paternaliat gagnant-gagnant prôné par Mr le président de la république , chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba.

nganguem victor 16 août 2017, 04:31

félicitations president emmanuel macron

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?