Emmanuel Issoze Ngondet : « Il est temps d’aller à l’essentiel »

23 août 20170
Partager
Emmanuel Issoze Ngondet, Chef du gouvernement.

Emmanuel Issoze Ngondet, Chef du gouvernement.

Le Premier ministre gabonais estimant que le Gabon a perdu trop de temps à faire de la politique invite, au lendemain de la composition du nouveau gouvernement, les Gabonais à se mettre au travail pour le bien de tous. Face à la presse le 22 août dernier, le Chef du gouvernement a énuméré les trois missions principales de cette équipe gouvernementale dite de l’ouverture.

Après avoir présenté dans les moindres détails la nouvelle équipe gouvernementale qui se caractérise par la présence de « 28 personnalités issues de la Majorité (Parti démocratique gabonais et autres partis acquis au pouvoir), 7 issues des rangs de l’opposition représentants 6 partis et 3 de la société civile », Emmanuel Issoze Ngondet a justifié l’absence d’un Ministère en charge de la Jeunesse par le fait que toutes les préoccupations de la jeunesse sont prises en compte dans ce gouvernement à travers les départements en charge de l’éducation, des loisirs, du tourisme et de l’insertion professionnelle des jeunes. Le Premier ministre a été clair sur la question : « il n’y aura pas un Ministère de la Jeunesse à proprement parler ».

Malgré cela, il a affirmé que « les équilibres comme vous avez bien pu le noter ont été respectés […] En effet, avec une proportion de 12 femmes sur 38 membres, la composition de ce gouvernement s’aligne parfaitement sur les dispositions de la loi N°0092016 relative au quota de 30% de femmes dans les emplois supérieurs de l’Etat ». Par ailleurs, sur les trois missions assignées à ce gouvernement, on retiendra qu’il œuvrera d’une part pour la mise en œuvre des Actes du Dialogue politique avec, entre autres, l’organisation des législatives avant avril 2018, ensuite pour les négociations avec les partenaires sociaux pour une trêve sociale et enfin œuvrer à la relance de l’économie gabonaise.

La question de la réduction du train de vie de l’Etat en vue d’accompagner la relance économique du pays a été abordée. Sur le sujet, le Chef du gouvernement, a indiqué qu’il faudra « résorber la dette intérieure, réduire la masse salariale, maîtriser la dépense d’investissement et dégraisser le fichier de la Fonction publique ». Avec une équipe gouvernementale qui compte seulement moins de deux (2) membres par rapport à la précédente équipe (38 contre 40 membres), difficile de croire en une volonté manifeste de « rester ferme dans le contexte économique actuel », comme Emmanuel Issoze Ngondet l’a indiqué de sa conférence de presse.

Dorian Ondo

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?