Crise de l’Éducation et dialogue national au Gabon : L’indignation et le refus du rassemblement héritage et modernité

24 mars 20170
Partager

La crise de l’éducation nationale au Gabon ne laisse personne ou presque indifférents. Certains partis et acteurs politiques montent au créneau pour dénoncer le mutisme du pouvoir en place. C’est le cas du Rassemblement Héritage et Modernité(RHM) qui a animé une conférence de presse ce 24 mars 2017 à leur siège de Libreville et qui dit non au Dialogue initié par le pouvoir en place.

La crise qui secoue le monde de l’éducation au Gabon indigne le Rassemblement Héritage et Modernité(RHM). Les acteurs de cette formation politique l’ont fait savoir ce vendredi matin à leur siège.« La situation la plus emblématique reste la crise dans le secteur éducation où les bonnes décisions tardent à être prises. Le spectacle actuel est ahurissant et étonne plus d’un Gabonais au regard de la dégradation du système éducatif », souligne Michel MBOUMI.

Il a tenu à rappeler que « jamais dans l’histoire du pays, les Gabonais n’avaient observés un tel niveau de précarité dans le monde de l’éducation ». Au point où vont les choses, affirme Michel MBOUMI, « le spectre d’une année blanche plane sur l’école gabonaise. Ce qui d’ailleurs inquiète les apprenants et leurs parents, qui eux espèrent que l’année ne sera pas blanchie. »

Le RHM qualifie d’iniques et absurdes les décisions prises ces derniers temps visant à suspendre les salaires des enseignants et à radier d’autres de la fonction publique. Aussi RHM n’a t-il pas manqué de fustiger l’interdiction des activités de la Conasysed. Ce qui pour ce parti politique, est une fuite en avant du pouvoir en place.

Soulignons également que RHM ne tolère pas la propension de « ce pouvoir » à faire usage de la brutalité en réponse à toute préoccupation sociale .Il condamne ainsi avec la dernière énergie, le gazage des élèves et des enseignants qui avaient marché pacifiquement. Il condamne aussi les mesures arbitraires, qui pour eux, constituent des violations manifestes des droits et des libertés, des lois et conventions nationales et internationales.

Pour le Rassemblement Héritage et Modernité, comme bien nombre des Gabonais, le système éducatif est en danger, la jeunesse est en danger, comme le pays l’est aussi.

Martial TSONGA

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?