TUERIE D’OYEM/Un crime passionnel ?

11 août 20153
Partager

L’assassinat aurait été commis par une femme jalouse, selon la toute première version circulant dans les réseaux sociaux et à travers les téléphones.

Un enregistrement d’une minute et vingt et une seconde, tente de donner les raisons qui ont conduit à la mort de cinq personnes dont les corps ont été découverts lundi matin dans leur maison à Oyem.

D’après la voix, celle d’un proche (non identifié) de la famille, les victimes se seraient rendues dans la province du Woleu-Ntem, pour l’organisation d’un petit tournoi de basketball et pour un retrait de deuil (cérémonie traditionnelle du Gabon). Mais il était aussi prévu un mariage traditionnel, celui de Yull, un jeune basketteur victime de la tuerie.

Le défunt devait aller verser une dot pour épouser une jeune femme alors qu’il avait une histoire d’amour avec une autre. C’est cette dernière qui, se sentant abusée, aurait commis le crime.

Elle aurait offert un repas fatal à Yull. La nourriture aurait été partagée avec ses frères et sa sœur, puis le drame s’est produit.

La nouvelle s’est très vite répandue lundi matin à Oyem, la capitale provinciale. L’enquête ouverte apportera sans doute plus de lumière dans cette affaire.

Georges-Maixent Ntoutoume

Dans la même rubrique

3 Commentaire(s)

26 août 2015, 06:06

Elle aussi elle ne peut pas tue toute une famille elle n’est pas serieuse

Maeva ( etudiante) 12 août 2015, 07:32

quelque soit la raison d’une séparation ou le degré d’amour que l’on peut ressentir à l’égard de son conjoint cela ne doit pas nous pousser à devenir un symbole DIABOLIQUE..... Ne dit-on pas que lorsque 2 personnes sont faites l’un pour l’autre quelque soit le problème elles resteront toujours ensemble ? Les actes que nous posons reflètent toujours notre degré de STUPIDITÉ.... Cette personne qui a posé cet acte n’a fait que prouver qu’elle est stupide et s’est ouverte les portes de l’enfer toute seule.... j’ai juste de la peine pour son âme

Dr Giscard Assoumou-Ella 12 août 2015, 05:00

Chers journalistes,
Mon collègue d’université et ami était certes jeune et aimant le basket, mais il était aussi et surtout inspecteur des finances comme on peut rarement les rencontrer dans les rues du Gabon. Il serait réducteur d’utiliser le terme "un jeune basketteur" pour le désigner. Son jeune frère qui était aussi un collègue et ami d’université travaillait aux impôts en tant qu’inspecteur également...
Dr Giscard Assoumou Ella

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?