Le procureur de la République de Makokou fait arrêter deux exploitants forestiers pour tentative de corruption

30 octobre 20150
Partager

Deux exploitants forestiers exerçant dans l’Ogooué-Ivindo ont été arrêtés par la Police Judiciaire après avoir tenté de corrompre le procureur de la République près le Tribunal de Makokou. Les deux hommes tentaient ainsi de faire sortir leur complice chinois, arrêté quelques jours plutôt pour exploitation illégale de Kévazingo, de la prison où il est incarcéré depuis près d’une semaine.

Les 19 et 20 octobre dernier, un réseau d’exploitants forestiers illégaux avait été démantelé et les concernés appréhendés en flagrant délit par Monsieur le Procureur de la République près le tribunal de Première Instance de Makokou. Accompagné des agents de la Police Judiciaire, plusieurs personnes avaient été interpelées parmi lesquelles, un chinois, Sieur YANG SHOWLING.

Suite à ces arrestations, ce samedi 24 octobre 2015, alors que le Procureur de la République se trouvait dans son bureau, deux individus, les Sieurs AHOUANSOU A. Pascal et SATCHI Jacques se sont présentés devant lui avec une enveloppe contenant une somme de deux millions (2 000 000) de Francs CFA afin que le Procureur fasse libérer Sieur YANG SHOWLING. Monsieur le Procureur de la République, de par son intégrité et sa volonté, va ordonner à la Police Judiciaire de garder à vue les deux mis en cause pour être entendus sur procès-verbal avant de les déférer devant le tribunal de première instance de Makokou pour qu’ils soient jugés de leur acte de corruption.

"Ce n’est pas une tentative de corruption, mais c’est purement et simplement de la corruption. En vertu de quoi ces deux hommes pensent qu’il faut juste un ou deux millions pour soumettre la justice gabonaise ?" a confié Alain Georges Moukoko qui est déjà bien connu pour avoir fait déférer des responsables d’une importante société industrielle agricole qui avaient tenté de le corrompre à hauteur de 50 millions il y a quelques mois. Alain Geroges Moukoko a indiqué par ailleurs qu’il allait mener la procédure jusqu’au bout afin que les deux hommes soient punis conformément à la loi. "Les deux hommes seront jugés. Tout comme le chinois et ses hommes qui s’emploient à tricher avec la loi et qui dévastent la forêt sans craindre quoi que ce soit".

Et à propos de cette affaire de Kévazingo qui a défrayé la chronique il y a une semaine, le procureur a montré toute sa détermination pour aller jusqu’au bout et démanteler tout le réseau.

L’Ogooué-Ivindo qui regorge de grandes ressources forestières est victime du grand braconnage, d’exploitation forestière illégale sur fond de corruption et de trafic d’influence. Alain Georges Moukoko qui prône le respect de la loi et rien que cela sait désormais, deux semaines seulement après son installation, qu’il ne manquera pas de dossiers.

Conservation Justice

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?