PROTECTION DES ESPECES/Une plantation d’Iboga dans l’Ogooué-Ivindo

2 février 20180
Partager

L’Iboga, plante endémique des forêts d’Afrique centrale trouvant son plein épanouissement au Gabon, et patrimoine culturel national gabonais, court-il le risque de disparaître ? Et surtout, peut-il devenir source de richesse pour le Gabon, victime de plusieurs trafics depuis 150 ans , faute d’une loi contraignante ?

Ces questions ont sans doute amené l’organisation d’intérêt communautaire de droit anglais "Blessings Of The Forest" (BOTF - "Les bénédictions de la forêt"), fondée par un franco-gabonais, Yann Guignon et son co-directeur David Nassim, à s’engager pour cette plante dont les effets thérapeutiques ont déjà pu être démontrés.

Pour conforter cet engagement, BOTF s’est rendu le 12 janvier dernier au village Ebyeng du canton Ntang Louli dans l’Ogooué Ivindo afin de remettre à l’association A2E un lot conséquent de matériels destinés au lancement d’une plantation d’iboga au sein de la forêt communautaire qui y a été aménagée il y a quelques années.

JPEG - 206.6 ko

Cette initiative est le début d’une expérience pour Yann Guignon et son entreprise sociale. Il souligne que les plantations d’iboga constituent une alternative économique conséquente au profit des communautés villageoises victimes de la surexploitation forestière les entourant faisant notamment fuir les éléphants vers les villages où ils s’en prennent allégrement aux plantations vivrières au grand désarroi des populations démunies.

C’est suite à une première mission dans l’Ogooué Ivindo que BOTF avait décidé de signer un premier contrat de partenariat durable avec l’association A2E présidée par Hubert Bled Elie Nloh ayant déjà une forte expérience dans le domaine agricole depuis 1987 et soutenu par la FAO notamment autour de projets d’apiculture et de pépinières d’essences rares. BOTF avait en effet été séduit par le sérieux de la gestion de cette forêt communautaire. Il était donc naturel, pour une plantation expérimentale, de s’attacher les services d’une équipe reconnue pour son expertise. Cette première plantation se veut donc être le pilote d’un large programme de plantations à travers l’ensemble du territoire gabonais.

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?