UOB/Gabon : déménagement imprévu

23 décembre 20140
Partager

Les chambres des pavillons où logent les étudiants ont été libérées tout au long de ce lundi. Visiblement désemparés, les étudiants ont quitté le campus malgré eux.

Le campus de l’université Omar Bongo s’est vidé, ce lundi, de ses étudiants. Depuis la matinée, et tout au long de la journée, les étudiants ont plié bagages pour retrouver leur famille. Ce déménagement fait suite au communiqué rectoral qui annonçait la suspension des enseignements, la dissolution de la mutuelle, ainsi que la libération des pavillons.

Sur le campus, le climat parait morose. Les salles sont fermées, les étudiants rencontrés sur place refusaient de s’adresser à la presse. Des véhicules chargés quittaient les lieux à tour de rôle, sous l’œil des gendarmes. Le campus devait être libre à 17h au plus tard.

Cette nouvelle suspension sème le doute sur l’avenir. Certes, les cours reprendront le 5 janvier selon le communiqué rectoral, mais rien ne semble garantir cette reprise, vu que les étudiants ont manifesté la semaine dernière pour exiger la libération de leurs condisciples incarcérés à la prison centrale de Libreville. Ces derniers, étant toujours en détention, pourraient encore être la source de nouveaux heurts entre étudiants et gendarmes en janvier prochain.

La semaine dernière, pendant les affrontements, l’académie a perdu un amphi, parmi les nouveaux bâtiments préfabriqués. Ce dernier a été consumé par des flammes. Les cours avaient été profondément perturbés. Certains départements, notamment celui de la communication, par mesure de sécurité, demandèrent à leurs étudiants d’attendre le retour du calme. Une attente prolongée dimanche dernier par le communiqué du recteur de l’UOB.

Georges-maixent Ntoutoume

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?