Les recalés du bac 2014 à la présidence demain matin

8 octobre 20140
Partager

Les élèves déclarés ajournés au terme du baccalauréat 2014 qui avaient observé un mouvement de protestation à la cathédrale Sainte Marie de Libreville, avant d’être déguerpis de cette endroit par la force publique, pourraient être reçus demain jeudi au palais de la présidence de la république par le conseillé du président en charge des questions de l’éducation.

Ils refusent de lâcher du lest en dépit de l’instabilité actuelle de leur mouvement qui semble diminué en intensité. Les élèves recalés du baccalauréat 2014 qui réclament à cor et à cri l’instauration d’un second tour, ont trouvé un interlocuteur à la présidence de la république.

Dans ce feuilleton du bac, truffé d’imbroglios et de rebondissements, certes ces enfants n’ont été que des dindons de la farce, mais ils devraient comprendre qu’en l’état actuel, il serait difficile voire impossible pour le gouvernement de réorganiser un second tour du baccalauréat. Le ministre démissionnaire Léon NZOUBA avait clairement affirmé cette impossibilité lors de sa visite controversée à sainte marie.
Organisé un second tour, reviendrait à mobiliser des enseignants à travers le Gabon, à réunir des moyens financiers et à trouver un espace de temps et des structures pour les orales en cette rentrée scolaire. Ce qui n’entre pas dans les évidences du gouvernement actuel.

Le jugement de Salomon pourrait suggérer le retour en classe de terminal, sans complexe aucun et de repartir sur de nouvelles bases. En outre, même en cas de second tour, toutes les tracasseries qu’ils ont connues dans leurs « combats » ne les placent pas dans une disposition psychologique et morale pour affronter un examen maintenant.

La rencontre avec le conseiller du président, si rencontre il y a, sera une fois de plus l’occasion de leur rappeler la nécessité pour eux d’arrêter d’espérer un second tour et de se concentrer sur l’année scolaire qui vient de débuter. Le porte-parole de la présidence de la république le leur avait d’ailleurs suggéré au cours d’une de ces rencontres avec la presse.

Ces élèves recalés devraient rapidement connaitre la tentation de Venise pour éviter de compromettre leur avenir.

Patrick Charferry

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?