Etablissements scolaires : le doute plane

23 février 20150
Partager

Les élèves de Libreville semblent ne plus savoir à quel saint se vouer. La reprise totale des cours leur apparaît incertaine. Ce lundi 23, plusieurs jeunes en uniforme scolaire erraient à l’entrée de leur lycée ou collège ; d’autres rentraient chez eux tranquillement. Une situation qui inquiète les apprenants.

Les élèves du lycée national Léon Mba et ceux du lycée d’Etat de l’Estuaire étaient regroupés ce lundi matin au portail de leur établissement respectif. Les cours y étant suspendus depuis l’entrée en grève de leurs enseignants, ces jeunes souhaitent la reprise des cours.

Au collège Bâ Oumar du quartier Haut de Gué-gué dans le premier arrondissement de Libreville, le scénario était le même.

Avant les jours des congés de fin de trimestre, les élèves s’étaient communiqués à travers les réseaux sociaux, prévoyant une grève généralisée, comme en 2013.
Les classes de terminales et de troisième sont particulièrement inquiètes. Les élèves de ces classes à examen, préoccupés par le programme des enseignements prévus, estiment que les cours pourraient ne pas arriver à leur terme. Ce qui élèverait le taux d’échec au baccalauréat et au brevet d’études du premier du cycle.
Face à l’absence des enseignants cette journée, les élèves sont une fois encore, retournés chez eux. Un fait qui irrite ces jeunes. Si les cours ne reprennent pas cette semaine, un nouveau mouvement des apprenants à Libreville ne serait pas surprenant.

Georges-maixent Ntoutoume

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?