EDUCATION : Les drogues au centre d’une série de sensibilisation

6 décembre 20170
Partager

La Voix des Oubliés a démarré une campagne de sensibilisation sur les drogues en milieu scolaire du point de vue pénal. Les membres de cette ONG ont consacré 48 heures au collège André Raponda Walker de Port-Gentil (Gabonews) :

Parce que les plus jeunes élèves sont tentés de gouter aux drogues, la présidente de l’ONG ‘’La Voix des oubliés’’, Me Solange Yenou et les autres membres de ce regroupement des défenseurs des droits de l’Homme, notamment les détenus préventifs ont lancé une série de communications à Port-Gentil où se situe le siège social. Les apprenants des classes de 6ème et 5ème ont constitué les principales cibles de cette 1ère phase puis la seconde est programmée pour le 14 décembre prochain. Les produits classés comme drogués ou stupéfiants : opium, héroïne, morphine, cocaïne, kat, LSD, cannabis pour ne citer que ceux-là.

Le membre du Barreau gabonais, Me Yenou, principale oratrice a expliqué que ces drogues sont réprimandées par l’article 208 du Code Pénal. La détention, l’achat et vente sont interdits et, cela conduit en prison : 2 à 10 ans de privation de liberté avec des amendes de 250 000 à 50 000 000 frs ; l’usage ou la consommation : 2 mois à 1 an de prison plus amende de 100 000 à 500 000 frs. L’incitation à l’utilisation de la drogue : 1 an à 5 ans de prison, amende de 250 000 à 50 000 000 frs. Le kobolo n’est pas considéré comme stupéfiant, il est visé par l’article 207 du Code Pénal qui a trait aux substances vénéneuses non classées comme stupéfiants, 1 à 6 mois de prison, 24 000 à 1 000 000 frs d’amende.

Danny KOUÉLÉ TOLÉ

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?