Ecole publique Nzeng Ayong Lac : une école à fermer ?

25 septembre 20140
Partager

Ouverte au public pour la première fois au cours de l’année scolaire 1993-1994, cette école publique située dans le deuxième arrondissement de Libreville est en proie à des difficultés de fonctionnements récurrents. Construite dans une zone marécageuse, cette école ne connait qu’inondation et désolation des parents en saison des pluies, coïncidant avec la période des cours. A quelques jours de la rentrée des classes au Gabon, l’angoisse regagne désormais tous ceux qui la fréquentent.

Voilà plus de deux décennies que le problème d’inondation de cette école persiste. Dans la journée du 24 septembre derniers, la petite pluie qui s’est abattue dans la capitale gabonaise a tout de suite rappelé aux responsables pédagogiques de cet établissement, le sort qui leur sera désormais réservé au cours des prochains mois. Allogo Obiang Jean Bernard, Directeur sortant de cet établissement nous a confié que suite à cette situation gênante, « on retarde les activités à cause de l’eau qui envahit l’école. Quand les eaux tarissent, on reprend les cours. La plage horaire qui est donnée aux élèves n’est plus respectée. On connait de ce fait d’énorme retard dans la finition des programmes pédagogiques ».

Cet établissement constitue donc un vrai danger pour les enfants et les enseignants, car on y imagine bien tous les objets et les microbes que les eaux peuvent transporter. Néanmoins, il est prévu l’aménagement du canal qui ceinture l’école afin de permettre aux eaux de ne plus y demeurer. Vivement que les travaux commencent véritablement en vue de soulager les usagers qui ne demandent qu’apprendre dans la sérénité.

Dorian Ondo

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?