Rencontre DGBFIP/PME pour de nouvelles perspectives dans la gestion des Commandes Publiques

25 juin 20151
Partager

La Direction Générale du Budget et des Finances Publiques (DGBFIP) organise ce 25 juin à la Chambre de Commerce, d’Agriculture, d’Industrie, des Mines et de l’Artisanat du Gabon (CCAIMAG) une rencontre avec les Petites et Moyennes Entreprises. Cette rencontre stratégique qui regroupera plus de 300 entreprises s’inscrit dans le cadre de l’exécution du budget 2015 qui consacre la mise en œuvre effective de la Budgétisation par Objectif de Programmes(BOP) au Gabon.

Après le constat fait sur la difficulté que rencontrent les Petites et Moyennes Entreprises à accéder à la Commande Publique, la DGBFIP conduite par Jean-Fidèle Otandault, a décidé de discuter avec ces dernières afin d’envisager autrement l’avenir économique au Gabon. Ce sera l’occasion pour le DGBFIP de décliner sa vision des PME-PMI dans le contexte actuel, les attentes de l’Administration dont il a la charge et de voir dans quelle mesure nouer avec ces dernières un partenariat viable à travers le projet de la « Charte de l’Entreprise Citoyenne ». Car cette rencontre vise entre autres à : vulgariser le nouveau système de management de l’action publique ; communiquer sur les nouvelles modalités de l’exécution du budget ; présenter aux PME-PMI les mesures prévues par l’Administration Publique pour leur meilleure prise en compte dans la gestion de la Commande publique.

Néanmoins, l’un des moments importants de cette rencontre sera sans doute la présentation de la « Charte de l’Entreprise Citoyenne » (CEC) par le DGBFIP. En effet, s’inscrivant dans la dynamique des réformes initiées dans les Finances Publiques depuis la mise en place de la DGBFIP, elle offre plusieurs avantages aux PME. La CEC propose l’octroi systématique de l’avance de démarrage aux PME-PMI signataires de la charte ; l’aménagement des dossiers d’appels d’offres ; l’obligation pour les ordonnateurs de prévoir les dispositions relatives à la préférence nationale ; la priorité de l’attribution des marchés de sous-traitance aux PME-PMI Citoyennes ; la favorisation de la pratique de l’allotissement des marchés ; l’organisation de séminaires de formation au profit des PME-PMI ; la réduction des délais de paiement à 35-40 jours maximum, et la prise en charge des cautionnements des marchés par la Caisse des Dépôts et de Consignations (CDC).

Tout cela, dans le souci de faciliter l’accès à la Commande Publique prévu par le Code des Marchés Publics en faveur des PME-PMI, tout en favorisant les PME-PMI nationales.

Dorian Ondo

Dans la même rubrique

1 Commentaire(s)

BIVOULI NDOUMA Antoine 28 juin 2015, 15:28

bonjour,
Je souhaiterais voir cette charte en ligne pour permettre aux PME de l’intérieur de la consulter avant la signature.
Merci et à bientôt.

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?