Réhabilitation des bâtiments administratifs : la DGBFIP en contrôleur à Libreville et ses environs

29 avril 20160
Partager

Le soleil et la pluie du 28 avril dernier n’ont pas eu raison de la volonté affichée par le Pôle Marchés Publics de la Direction Générale du Budget et des Finances Publiques (DGBFIP) et tout son staff qui s’est rendu sur le terrain afin de s’enquérir de l’état d’avancement de six chantiers dans la capitale gabonaise, inscrits au compte de la session budgétaire de 2015.

Déterminé à regarder de près l’état d’avancement de six chantiers retenus par la Direction Générale du Budget et des Finances publiques, Ghislain Bingagoye, en sa qualité de Directeur général Adjoint de la DGBFIP, en charge du pôle Marchés Publics s’est rendu à Oloumi, Awendjé, Nzeng-Ayong et Akemidjongoni/Camp de police afin de mesurer l’étendue du travail fournit et la marge du travail supplémentaire à accomplir.

Cette mission sur le terrain en vue de contrôler et suivre l’exécution des marchés dans la commune de Libreville et ses environs vise à répondre au besoin en infrastructure de qualité pour les agents de l’Etat et de montrer à la population comment est investi le budget de l’Etat. Ces chantiers inscrits au compte du budget de l’année écoulée (2015) et entièrement financés à hauteur de 1 milliard 600 millions par l’Etat, concernent la réhabilitation du nouveau siège de l’Agence Nationale des Bourses du Gabon(ANBG), la réfection du Centre Social d’Awendjé, de l’Ecole Nationale pour Enfants Déficients Auditifs (ENEDA), des locaux de l’Ecole de Prévoyance Sociale et des travaux de réfection de la Direction Provinciale des TP de l’Estuaire et celui de la Subdivision des TP de Libreville.

Si le DGA chargé du Pôle Marchés Publics est quasi satisfait du rythme avec lequel les travaux avancent, il reste prudent et mesuré car pour lui, « il n’est pas question de réceptionner des chantiers qui ne respectent pas les normes et les attentes des pouvoirs publics. Livrer les chantiers dans les délais et même avant c’est bien mais nous préférons les réceptionner avec la satisfaction du travail accompli dans les normes et selon nos attentes ». Il a tenu à préciser par ailleurs que toutes les entreprises adjudicataires retenus dans le cadre de ces chantiers sont des PME gabonaises, et elles ont été retenues conformément au Code des Marchés Publics en vigueur par le biais d’appels d’offres. Dans un futur proche une autre vague de chantiers fera l’objet d’un appel d’offre pour continuer à œuvrer à l’amélioration des conditions du quotidien des gabonais.


Mikel Doussengui

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?