Industries culturelles : un séminaire de formation pour mieux comprendre les enjeux

23 juin 20160
Partager

L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) avec l’appui du Ministère gabonais de la culturelle et l’UNESCO organise depuis le 22 juin dernier à Libreville, et ce jusqu’au 24 juin prochain, un séminaire régional sur les Politiques publiques d’encadrement, de financement et de développement des industries culturelles et créatives. Ce séminaire de formation destiné aux hauts cadres de l’administration culturelle de sept (7) pays d’Afrique vise à long terme à faire du secteur culturel une alternative économique.

Conformément à sa mission de promotion de la diversité culturelle et linguistique et dans le cadre de sa programmation quadriennale 2015-2018, l’OIF poursuit son action en faveur de la création d’un environnement favorable à l’affirmation de la diversité des expériences culturelles et à la prise en compte de la culture dans les stratégies de développement durable. Ainsi, à cette rencontre de Libreville, prennent part le Cameroun, Djibouti, Tchad, Gabon, République Démocratique du Congo, Guinée Équatoriale et le Congo Brazzaville. A en croire les propos de Youma Fall, Directrice de la Langue Française, Culture et diversités à l’OIF, ce séminaire ambitionne « contribuer à affirmer et à conforter la place de la culture dans le processus de développement dans les pays au sud de l’espace francophone ».

En outre, « les principales filières des industries culturelles à savoir le cinéma et l’audiovisuel, le livre et l’édition, la musique et des arts du spectacle, sont désormais reconnues par les économistes et les instances internationales comme un moteur puissant du commerce mondial et comme un vecteur notable de développement et de croissance économique par la création de revenus et d’emplois qu’elles génèrent », a-t-elle conclu. De même, avant de déclarer ouvert les travaux, le ministre gabonais de la Culture, Paulette Mengue M’Owono a indiqué qu’en période de crise « le secteur des industries culturelles constitue une alternative majeure pour laquelle l’on est en droit de compter ». Avant d’ajouter qu’il s’agit pour l’occasion entre autres de « de renforcer vos connaissances sur les divers enjeux du secteur des industries culturelles ainsi que leurs interactions avec la mondialisation culturelle, entre les secteurs culturels et les autres secteurs d’activités ».

Ce séminaire s’inscrit dans la droite ligne de la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles adoptée et ratifiée par 90% des Etats et gouvernements membres de la Francophonie. Ce séminaire de formation permettra aussi aux conseillers techniques, directeurs des unités administratives et des établissements rattachés chargés de développer le secteur culturel, de s’approprier les stratégies d’encadrement, de financement et de développement des industries culturelles.

Dorian Ondo

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?