Attribution des Marchés Publics : Les PME gabonaises désormais attendues au pied du mur

17 septembre 20150
Partager

Suite à la récente publication des résultats d’appel d’offres par le Ministère du Budget et des Comptes Publics, en rapport avec le vaste programme de réhabilitation des logements administratifs à travers le territoire national, et au-delà du caractère mitigé des résultats, les Petites et Moyennes Entreprises (PME) gabonaises, destinataires prioritaires de ces lotissements auront désormais la charge de remettre à niveau plusieurs bâtiments qui sont pour certains dans des états d’inoccupation par les agents publics.

11 milliards de FCFA, c’est le montant qui a été rendu disponible dans la loi de Finances de l’exercice budgétaire 2015 pour les Petites et Moyennes Entreprises (PME) gabonaises. Cette enveloppe est destinée à la réhabilitation aussi bien des logements que des édifices abritant les bureaux des agents publics. Lancés en juillet par la Direction Générale du Budget et des Finances Publiques (DGBFIP), ces appels d’offre s’inscrivaient dans la vision dynamique de la direction conduite par Jean Fidèle Otandault qui vise à faciliter l’accès à la commande publique des PME nationales. C’est pourquoi il avait indiqué que « le lotissement des travaux à réaliser permettra à chaque entreprise de trouver son compte selon ses compétences ». Car, avait-il ajouté, « une entreprisse citoyenne, c’est celle qui finit les travaux d’un chantier donné ».

Ces résultats montrent que certaines PME ont pu obtenir deux lots voir plus, dans une même ville. Toutefois, il y a des appels qui n’ont pas trouvé preneurs, ou simplement dont les postulants ont présenté des dossiers non conformes. En effet, la qualification des soumissionnaires et la sélection des offres ont porté sur les critères d’ordre administratif, juridique, technique et financier stipulés aux clauses 13.2 et 31.4 des Données Particulières du Dossier d’Appel d’Offres. Pour rappel, l’appel d’offres ouvert est la procédure par laquelle l’autorité contractante choisit une offre sans négociation sur la base des critères objectifs d’évaluation préalablement portés à la connaissance des candidats dans le dossier d’appel d’offre (DAO).

C’est ainsi que pour prendre le cas de la fourniture de mobiliers, sur les 36 lots, seuls 11 ont trouvé attributaires. Parmi eux, on note Gabon Meca, Electra, CCR et EGCM qui se sont vues attribuer chacune, deux lots pour un montant global de 530 013 220 FCFA. En outre, au sujet des lots concernant la réfection des bâtiments administratifs implantés dans la capitale gabonaise, la DGBFIP a révélé que sur les 12 lots, 10 ont été attribués pour un montant consenti de plus de 1,4 milliards de francs, en plus des 219,5 millions pour la réfection du nouveau siège de l’Agence nationale des bourses du Gabon (ANBG). Ces nouveaux marchés publics octroyés aux PME gabonaises permettront à ces dernières de trouver un nouveau souffle dans le contexte économique actuel que certains qualifient de délicat.

Dorian Ondo

Dans la même rubrique

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?