BICIG Mobile

ELECTIONS Puce MAJORITE Puce Passation de charges entre Ntoutoume Emane et Ossouka Raponda à la mairie de Libreville

MAJORITE

Passation de charges entre Ntoutoume Emane et Ossouka Raponda à la mairie de Libreville

11 février 2014 - 15:22     Nombre Commentaire 0 Nombre Vue 722
Passation de charges entre Ntoutoume Emane et Ossouka Raponda à la mairie de Libreville

Après l'installation, le vendredi 7 février dernier, par le Ministre de l'Intérieur, Guy Bertrand Mapangou, en présence du Premier ministre, Daniel Ona Ondo, et de nombreuses personnalités du pays, de la nouvelle équipe municipale, la passation de charge s?est opérée lundi 10 février (hier) entre le Maire sortant, Jean-François Ntoutoume Emane et la nouvelle élue, Rose Christiane Ossouka Raponda.


L'ambiance a été une nouvelle fois inhabituelle à l'hôtel de ville de Libreville où, il était question de la prise officielle des fonctions du Maire élue à l’issue des élections locales du 14 décembre 2013.

 

Rose Christiane Ossouka Raponda, a ainsi pris possession des locaux de la mairie par une passation de service au cabinet du maire sortant en présence de tous les adjoints et du gouverneur de la province de l'Estuaire, Jacques Denis Tsanga.

 

Après un bref tour du propriétaire, Jean-François Ntoutoume Emane a été reconduit avec tous les honneurs jusque sur le perron de la mairie par celle qui occupera désormais cette fonction en tant que première femme. Ceci après avoir reçu un bain de foule au cours de laquelle les agents de la municipalité scandaient entre autres «merci Jacky pour la CNSS. Il reste à la mairesse de relever les défis et de faire mieux pour enfin mériter les même félicitations dans cinq ans».

 

Madame Ossouka arrive à la tête de la mairie ave un plan de développement communal qui comporte sur 23 programmes et 93 actions qui seront menées.

 

« Pour dérouler ces différentes phases, il faudrait que nous marquions des actions fortes en 100 jours. Des actions fortes qui vont faire en sorte  que le regard des Librevillois aujourd’hui, vis-à-vis des élus locaux, soit aussi différent. Il faut changer le vivre de ces Librevilois », avait-elle déclaré le jour de son élection. Reste de juger le maçon au pied du mur. Et le compte à rebours des cent jours est désormais lancé.

 

Crédit photo : BTJ

 

GN/BTJ/SM/YKM/14

 


REVENIR

ARTICLES RECOMMANDES

AJOUTER UN COMMENTAIRE


Avatar Homme       Avatar Femme
Pseudo *
E-mail (non publié) *
Site internet
Veuillez additionner 5 et 7 *
COMMENTER
Loader
Les champs * sont obligatoires

COMMENTAIRES         Nombre Commentaire 0


Avatar Homme       Avatar Femme
Pseudo *
E-mail (non publié) *
Site internet
Veuillez additionner 5 et 7 *
Bouton répondre
Les champs * sont obligatoires